Découvrir Istanbul la bouillonnante

Découvrir Istanbul la bouillonnante

Visiter Istanbul. Carnet de voyage à la découverte d'Istanbul la bouillonnante.

A cheval entre l’Asie et l’Europe, Istanbul c’est cette ville historique, témoin des empires passés quand elle s’appelait Byzance ou encore Constantinople. Avec plus de 17 millions d’habitant, entre traditions orientales et modernité, Istanbul ne s’arrête jamais. Un énorme coup de coeur pour nous qui l’avons visité en van, lors de notre tour d’Europe en camion et en amoureux. On vous emmène avec nous au milieu de ses rues bouillonnantes…

Premiers contacts turcs

Comme nous sommes des boulets nous avons raté une info : l’autoroute en Turquie se paye avec une carte que tu dois acheter AVANT d’entrer sur l’autoroute…
Du coup,  quand nous arrivons à la barrière de péage, nous ne pouvons pas sortir… A se demander si on le fait pas un peu exprès quand même… Bref, de l’autre coté de la barrière, il y a un garde armé. Nous allons le voir et lui demandons s’il parle anglais.
Sachez qu’à la question “Do you speak english” , les turques répondent 90% du temps : Yes a little… et c’est là l’étendue totale de leur connaissance de cette langue… Heureusement nous sommes ceinture noire de mimes (c’est qu’on s’entraîne beaucoup, comme ici au Monténégro, par exemple), et nous finissons par obtenir de ce gentil policier, qu’il nous laisse passer sans payer !

Nous entrons enfin dans Istanbul, accueillis par des centaines de cigognes, comme un présage de bonne augure… Nous sommes immédiatement conquis.

Cigognes en vol au dessus d'Istanbul. Découvrir Istanbul la Bouillonnante. Carnet de Voyage. Les Amants Voyageurs

Dormir en camion aménagé à Istanbul

La ville est énorme et les turques sont un peu tous, des pilotes de rallye. Du coup, nous avec le camion, on n’en mène pas large. On tourne, on tourne (toujours sans GPS) et puis on arrive dans le quartier de Sultanahmmet, le coeur historique d’Istanbul. En passant on aperçoit quelques camping-car garés sur un parking.

On va se renseigner. Il s’agit en fait d’un terrain de foot dont la municipalité autorise la location du parking aux camping-car et aux vans. On peut se brancher à l’électricité et nous avons accès aux douches des vestiaires (que l’on partage parfois avec les jeunes venus s’entrainer… et personne ne dit que c’est un problème, surtout pas Mademoiselle A 😜).

En fourgon aménagé à Istanbul. Où dormir. Carnet de voyage : Découvrir Istanbul la Bouillonnante.
Et hop, nous voilà installés !

Pas cher et hyper bien placé face à la mer de Marmara. C’est pour nous !!!!

Vue sur la mer de Marmara depuis le parking où nous avions garé notre van. Carnet de voyage : Découvrir Istanbul la Bouillonnante. #istanbul #voyage #roadtrip #turquie #enamoureux

Et en plus il y a pleiiiiinnnnn de chats qui squattent le bord de mer. Et 3 d’entre eux finiront même par squatter le camion.

(Rappelons ici que Mademoiselle A, bénit son mari chaque matin parce que sérieusement, elle est tellement gaga des chats, qu’elle sait bien, au fond, qu’elle est passé à un cheveu de finir vieille fille entourée de 54 chats…Minimum)

Istanbul coté traditions :

Les Jardins de Thés

Une des choses qui nous a le plus frappé en Turquie, c’est à quel point les turques restent propriétaires de leurs espaces extérieurs. Que ce soit clair, les rues sont à eux !

Les Jardins de Thé à Istanbul, petits cafés improvisés en extérieur. Carnet de voyage : Découvrir Istanbul la Bouillonnante. #istanbul #voyage #roadtrip #turquie #enamoureux

Chaque jardin, parc, bande d’herbe ou même rond point est un endroit potentiel pour faire la sieste ou pique-niquer. Beaucoup de jardins stambouliotes sont donc transformés en lieux de vies pour les familles de la ville. Et comme le thé (çay) est de mise en toutes occasions, les turques ont finit par improviser des petits “cafés” d’extérieur, dans certain jardins, et proposent leur thé pour un prix dérisoire.

Les Jardins de Thé à Istanbul, petits cafés improvisés en extérieur. Carnet de voyage : Découvrir Istanbul la Bouillonnante. #istanbul #voyage #roadtrip #turquie #enamoureux

Dans le Jardin des thés qui borde notre parking, il y a aussi des pêcheurs. Ils offrent la possibilité de louer leur canne à pêche. Ou même de pêcher votre poisson pour vous. Et généralement, le reste de la famille offre de le cuire sur leur petit barbecue portable.

Les pêcheurs d'Istanbul. Un sport national ;) Carnet de voyage : Découvrir Istanbul la Bouillonnante. #istanbul #voyage #roadtrip #turquie #enamoureux
Donc oui, ça c’était notre terrasse depuis le camion 😉

Nous étions à Istanbul en pleine période de Ramadan, et dès que le soir tombait les jardins s’animaient et prenaient des airs de fêtes de familles improvisées.
En plus de nos compétences de mîmes, nous avons développé une forte capacité à nous auto-inviter. Du coup on a cassé le jeûne presque tous les soirs avec des familles différentes.

Fatih ou le vieil Istanbul

Les rues d'Istanbul dans le quartier de Sultanhamet. Carnet de voyage : Découvrir Istanbul la Bouillonnante. #istanbul #voyage #roadtrip #turquie #enamoureux

Notre parking est situé dans le vieil Istanbul. C’est dans ce quartier que sont rassemblés la majorité des sites touristiques de la ville. Les constructions sont anciennes et plutôt basses.

Istanbul, vue sur la Mosquée Bleue

Ici les monuments historiques subsistent et les building n’ont pas gagné.

Vendeurs ambulants, Istanbul.

Les marchands ambulants sont légions et proposent des bretzels ou tout article de bric à brac.

C’est la zone la plus touristique de la ville et c’est naturellement ici que l’on retrouve le plus grand nombre de marchands de tapis et de rabatteurs. Mais la douceur de vivre y est intacte, et c’est dans ce coeur du vrai Istanbul que se ressent le plus fort, l’Histoire incroyable de la ville.

Les rues d'Istanbul dans le quartier de Sultanhamet. Carnet de voyage : Découvrir Istanbul la Bouillonnante

Nous y avons passés des jours et des jours sans jamais nous lasser. C’est vivant et doux à la fois, et nous avons usé et abusé de l’accueil chaleureux des turcs. Nous y avons été invités à boire des milliards de litres de thé et nous avons adoré voir l’expression amusé de nos hôtes quand on leur expliquait qu’on vivait dans un camion.

Le réveil au chant du Muezzin

La ville ne compte pas moins de 2830 Mosquées. Et les journées sont rythmées par les appels à la prière qui s’échappent des minarets 5 fois par jour. L’atmosphère change à chaque fois que les voix des Muezzins commencent leurs chants.

Evidement, le camion n’est pas équipé de double vitrage… Nous avons donc été réveillés pratiquement toutes les nuits vers 4h du matin mais c’était toujours avec plaisir. Et chaque appel à la prière nous a collé la chair de poule. Imaginez 2800 voix qui s’élèvent en même temps à travers la ville ? C’est juste splendide et on ne s’en lasse pas.
Je dois tout de même vous avertir que nos voisins de parking ne partageaient pas tous notre enthousiasme… “Non mais attend il peut pas chanter moins fort le barbu là” (malheureusement il ne s’agit pas ici d’une figure de style ayant pour but de me moquer de nos congénères, mais bien d’une phrase entendue un matin).
Autant vous dire qu’on n’est pas devenu pote avec eux et qu’on n’a pas take the apero ensemble devant le camion.

Les Chats d’Istanbul

Pour de vrai, tu vas faire un paragraphe sur les chats ? Tu crois qu’il est pas assez long comme ça ton article ? Non mais attendez là, y a bien quelqu’un qui a fait un documentaire sur les chats d’Istanbul. Et tout le monde a crié au génie hein ! Vous n’êtes pas magnanimes là…

Mademoiselle A est peut être un peu gâteuse quand il s’agit de nos amis félins, mais il n’empêche qu’à Istanbul, ils font partie du décor. Du simple chat de gouttière aux gros matou persan , tout le monde vit là. Il y a aussi pas mal de chiens et de poules (bah oui des poules) qui vivent dans les rues.

Tout ce petit monde est toléré, respecté, nourrit, et vit en harmonie avec les hommes. Je vous encourage d’ailleurs à regarder le film “Kedi, Des Chats et Des Hommes” qui propose un voyage au coeur d’Istanbul en suivant nos amis à 4 pattes et leurs bienfaiteurs turcs. (Non, Mademoiselle A n’a pas pleuré rien qu’en regardant la bande annonce ok?! )

Pour nous ce sera un énorme coup de coeur pour un chat retrouvé un matin sous le lit dans le camion. Et pour une minette et son bébé qu’elle nous déposera tous les jours au pied du camion jusqu’à ce qu’on les laisse entrer et dormir au chaud.

Les chats d'Istanbul sont affectueux et un peu squatteur ;) Carnet de voyage : Découvrir Istanbul la Bouillonnante.

Les pêcheurs du pont de Galata

Le Pont de Galata. Visiter Istanbul. Carnet de voyage à la découverte d'Istanbul la bouillonnante.

Le pont de Galata c’est celui qui relie le vieil Istanbul au quartier plus moderne de Beyoglu (lire beyeulou).

Pont de Galata, Istanbul. Carnet de Voyage, découvrir Istanbul la bouillonnante.

Chaque jour, les hommes s’y retrouvent pour pêcher. Mais au fond, je crois que c’est une excuse et que les prises importent peu. C’est un moment social, ils se retrouvent autour de ces cannes à pêches et du thé, et refont le monde au rythme des klaxons et du trafic dense.

Les bateaux sur lesquels sont cuisinés les sandwichs au poisson à Istanbul

C’est aussi au pied de ce pont que sont stationnés les bateaux où l’on cuisine le “Balik Ekmik” , sandwich au poisson que vous achetez depuis le quai directement sur le bateau…

Les fameux sandwichs au poisson à Istanbul.

Istanbul coté tourisme

Aya Sofia et la citerne basilique

Aya Sofia c’est un incontournable. Mais en réalité nous ne l’avons pas visité. Nous avions un budget très serré de 20€ par jour et nous avons souvent été obligé de faire des choix lors de notre voyage.

Haya Sofia, Istanbul.

Sachez tout de même qu’Aya Sofia porte en ses pierres l’Histoire de la ville puisqu’elle était une basilique catholique de Constantinople et n’est devenue Mosquée qu’au XVème siècle. Aujourd’hui c’est un musée.

Haya Sofia, Istanbul.

Absolument magnifique de l’extérieur, tout le monde s’accorde à dire qu’elle l’est encore plus à l’intérieur.

Un peu plus loin, la Citerne Basilique est une ancienne citerne à eaux. Son immense salle à colonne se visite.

Citerne Basilique, Istanbul. Visiter Istanbul. Carnet de voyage à la découverte d'Istanbul la bouillonnante.

L’éclairage tamisé associé au fond de musique classique qui y résonne en font un lieu plutôt mystique

La Mosquée Bleue

Sultanhamet ou La Mosquée Bleue, Istanbul. Carnet de Voyage : Découvrir Istanbul la bouillonnante. https://lesamantsvoyageurs.com

Après avoir enlevé nos chaussures, Mademoiselle A se couvre les cheveux et nous rentrons dans Sultanahmet, du nom du sultan qui la fit ériger. Plus connue sous le nom de Mosquée Bleue. Le lieu est magnifique, aussi bien de dehors qu’à l’intérieur.

Sultanhamet ou La Mosquée Bleue, Istanbul. Carnet de Voyage : Découvrir Istanbul la bouillonnante. https://lesamantsvoyageurs.com

Les touristes sont nombreux, les croyants, venus prier ,aussi. D’ailleurs le nombre de visiteurs est limité afin de laisser un peu de tranquillité à ceux qui viennent se recueillir.

Sultanhamet ou La Mosquée Bleue, Istanbul. Carnet de Voyage : Découvrir Istanbul la bouillonnante. https://lesamantsvoyageurs.com

Comme dans tous les lieux de cultes que nous visitons, l’atmosphère nous touche. Ce sont souvent des lieux chargés d’amour et de ferveur. Et c’est plutôt intense de voir ces hommes réaliser leurs ablutions avant d’aller prier.

Le Palais de Topkapi

Nous sommes restés près de 3 semaines en tout à Istanbul. Et après les lourdes chaleurs, est venue la pluie.
Pas de soucis, on sort nos plus beaux ponchos et on fonce visiter le Palais de Topkapi.

Les Amants Voyageurs à Istanbul
se payer la honte en K-Way moche à Istanbul, ça n’a pas de prix😅

On passe dans les salles du harem, les appartements du Sultan, la cour des eunuques noirs… On bave devant un diamant poire de 86 carats et on plonge dans l’Histoire Ottomane à l’abri de la pluie.

Dans le palais de Topkapi, Istanbul.

Les photos ne sont pas autorisées partout dans l’enceinte du Palais, et au fond c’est pas mal, comme ça on en profite pour de vrai, sans penser à trouver le bon angle, la bonne lumière…

Dans le palais de Topkapi, Istanbul. Carnet de Voyage : Découvrir Istanbul la bouillonnante. https://lesamantsvoyageurs.com

Dans le palais de Topkapi, Istanbul. Carnet de Voyage : Découvrir Istanbul la bouillonnante. https://lesamantsvoyageurs.com
Vue sur Istanbul et la tour de Galata depuis le palais de Topkapi

Une fois la visite terminée, on fonce vers l’endroit de la ville qui nous a le plus enchanté et où nous sommes allés nous perdre presque tous les jours…

Le Grand Bazar

A l’intérieur, vous trouverez, 18 portes d’entrées, 58 rues et plus de 4000 boutiques et restaurants.

Grand Bazar, Istanbul. Carnet de Voyage : Découvrir Istanbul la bouillonnante. https://lesamantsvoyageurs.com

Des tissus, des objets d’artisanat local, du made in china pour touristes. Les vendeurs, le thé, le brouhaha.
Négocier, boire un thé, acheter ou ne pas acheter. On s’est fait avoir sans doute, surtout quand Mademoiselle A voulait prendre les rennes des négociations. Mais absolument tout nous a transporté.

Les rues alentours sont aussi bouillonnantes que l’intérieur lui même, ça fait tourner la tête.

Rue autour du Grand Bazar, Istanbul. Carnet de Voyage : Découvrir Istanbul la bouillonnante. https://lesamantsvoyageurs.com

Les gens parlent forts. Si vous faites mines d’être intéressé, le rituel recommence, on vous fait boire un thé, on vous explique qu’ici c’est la meilleure qualité…

Fauchés, nous sommes raisonnables, et nous achetons un petit kilim, une théière turque et des verres, ainsi qu’une pashmina.

Bazar aux épices, Grand Bazar, Istanbul. Carnet de Voyage : Découvrir Istanbul la bouillonnante. https://lesamantsvoyageurs.com
Le Bazar aux épices, juste à côté du Grand Bazar.

Beyoglu

Toujours sur la rive européenne, Beyoglu est donc ce district de l’autre côté du pont Galata. Plus moderne que les quartiers qui composent Fatih, la vie nocturne y est digne de n’importe quelle capitale.

C’est aussi de ce côté de la Corne d’Or que vous pourrez visiter, entre autres, la tour Galata, le palais Dolmabahçe ou faire un tour au marché au poisson.

Tramway, Taksim. Visiter Istanbul. Carnet de voyage à la découverte d'Istanbul la bouillonnante.

Après avoir sauté dans le vieux tramway pour parcourir le quartier, nous y passerons la soirée à manger des Mezzés au son de la musique traditionnelle turque.

Istanbul, tout simplement

En fait la liste des choses à voir et à faire dans la ville est sans fin.

  • Se perdre dans ses rues, traverser le Bosphore pour vous rendre en Asie sans quitter la ville.
  • Boire un thé, goûter à l’extra ordinaire cuisine turque.
  • Les Mosquées, les palais, les musées.
  • Aller à la rencontre des gens.
  • Ecouter de la musique, aller danser et boire un verre dans un rooftop moderne.

Il y en a pour tous les goûts, pour tous les budgets et vous ne vous ennuierez jamais dans cette ville qui a tant à offrir.

Nous y sommes restés plus de 3 semaines et je sais que si nous y retournons nous découvrirons encore plein de facettes qui nous avaient échappées alors.

Istanbul coté (amants) voyageurs

Les Voyageurs :

Etant à la croisée de l’Europe et de l’Asie, Istanbul c’est une pause quasi obligatoire pour qui voyage par la route.

Nous avons rencontré là bas des familles qui faisaient le tour du monde en van, un monsieur qui reliait la chine à pied depuis la suisse, des turcs qui sillonnaient leur pays en stop pour les vacances…

Istanbul c’est aussi le dépaysement aux portes de l’Europe. Bien que laïque, le pays est très emprunts des traditions de l’Islam, et la culture y est différente. Les traditions inconnues de nous et la chaleur typique de l’orient marque une transition dans le voyage.

Les Amants Voyageurs :

Nous y avons passé une première semaine. Puis Istanbul nous a mis KO. Comme le voyage ça reste la vraie vie, Mister B est tombé malade. Une bonne grosse angine et 40 de fièvre. Mademoiselle A qui n’aime pas perdre le protagonisme en a profité pour se faire un bon gros abcès dentaire.

Se faire dévitaliser une dent à Istanbul

Une dévitalisation dentaire et un petit tour à l’hôpital plus tard, Mister B a eu envie d’un peu de calme et d’un bon lit. Oui bon avoir 40 de fièvre dans un camion garé en plein soleil par 42° dehors…. on peut comprendre…

Nous avons donc quitté Istanbul. Nous avons parcouru la Turquie pendant près de deux mois avant de venir prendre notre revanche. Mais nous ne pouvions pas partir sans revoir Istanbul. Nous y sommes donc à nouveau rester près de 2 semaines, et là nous avons profité à fond de la ville.

Du coup, statu quo, 1 partout la balle au centre ! Et comme la ville s’est immiscé dans notre coeur, nous savons déjà, avec plaisir, qu’un jour on ira faire la belle !

Conclusion et ressentis :

Vous l’aurez compris, nous sommes tombés littéralement sous le charme d’Istanbul. La comparaison peut paraître étrange, mais la ville nous a électrisé un peu comme New York. (Non mais il est 6h du matin au moment où j’écris, faut pas chercher…)
Ses rues respirent l’Histoire et la culture. La ville est bouillonnante de vie et de monde. Les touristes se mélangent gaiement aux locaux. Les odeurs incroyables d’épices s’échappent des restaurants où les rires et les voix chantent en permanence.
La beauté de la ville n’a d’égale que la chaleur de ses habitants. Et la population dense est compensé par une douceur de vivre incroyable et le sourire doux des stambouliotes.

Entre Europe et Asie, entre modernité et traditions. Un savant mélange d’Orient et d’Occident, comme si Istanbul avait pris le meilleur de ces deux mondes pour en faire une façon de vivre. Nous vous encourageons vraiment, le coeur rempli d’émotions et de souvenirs magiques, à goûter à cette ville, autour d’un çay, ça va sans dire.

Le thé, une coutume turque. Carnet de Voyage : Découvrir Istanbul la bouillonnante. https://lesamantsvoyageurs.com

_________________________________________________________________________

Vous avez aimé cet article ? Si vous souhaitez réagir, nous poser des questions, ou partager votre expérience, laissez nous un petit commentaire. On adore ça 😉

Pour épingler cette article sur Pinterest, c’est par ici ⇓

Visiter Istanbul. Carnet de voyage à la découverte d'Istanbul la bouillonnante.

Et pour nous soutenir, n’hésitez pas à partager sur vos réseaux sociaux ⇓

Mademoiselle A

Diplomée en tourisme, je parle 4 langues. Je suis une amoureuse des voyages et des autres. Trouillarde invétérée je dépasse mes peurs dès que je m'envole vers d'autres contrées. Je fais confiance à la vie et à Mister B, mon mari et compagnon de voyage depuis plus de 12 ans. Je suis la plume de ce blog construit à deux autour de nos aventures passées et futures.

Cet article a 30 commentaires

  1. J’adore la photo en k-way sous la pluie, tes yeux sont magnifiques… Une fois de plus, à te lire, j’ai envie de partir… d’autant plus que mes souvenirs d’Istanbul sont nettement moins magiques.

    1. C’est pas si loin Istanbul, on pourrait même y aller ensemble un de ces jours 😉

  2. Ohlalala ! Istanbul semble une ville magnifique ! Tout comme son pays d’ailleurs ! Je rêve de me rendre en Cappadocce !!! Et si un jour ce voyage se realise, je ferais forcément halte à Istanbul !!

    1. Je te confirme, la Turquie c’est un pays magique ! Tout nous a plût ! Et la Cappadoce ce sont des paysages incroyables et magnifiques. Je te souhaite vraiment de pouvoir faire ce voyage un jour 🙂

  3. Istanbul n’est pas une ville que j’aimerai visiter en priorité, mais remarque, je ne dirai pas non non plus. Il y a tellement de choses à découvrir à travers le monde ! Les photos de la Mosquée sont superbes. J’aimerai beaucoup en visiter une un jour. Je commencerais sûrement par celle de Paris 🙂
    Belle journée
    Elsa

    1. C’est vrai que le monde est grand et nous avons tous des destinations qui nous attirent plus ou moins. Mais sincèrement, si un jour tu y vas, tu seras sans doute surprise. Pour nous c’est un énorme coup de coeur. Istanbul est une ville captivante et magnétique 😉
      Par contre je comprend que tu aies envie de visiter Paris, c’est la plus belle ville du monde !!!! Parole de parisienne 😉

  4. J’y suis allée en 2006 et depuis je rêve d’y retourner, c’est une superbe ville chargée d’histoire et étonnante à chaque coin de rue !
    les mosquées sont impressionnantes et c’est beau.
    Les Turcs sont adorables !
    Dommage que le gouvernement ne soit pas… bref on se comprend du coup j’attends avant d’y retourner !

    1. 100% avec toi en ce qui concerne le gouvernement… c’est tellement triste ! Quand on pense que ce pays est laïc dans sa constitution, que les femmes turques ont obtenu le droit de vote avant les femmes françaises… et maintenant c’est marche arrière toute… Nous aussi l’avons visité il y a un certain temps déjà, en 2011 (c’est pour ça qu’on a l’air si jeune sur les photos 😉 ) … Je ne sais pas comment est le pays aujourd’hui. Nous y avons des amis, qui nous disent qu’en réalité pour les visiteurs, le climat n’a pas vraiment changé mais pour les habitants….
      Heureusement, ce gouvernement ne représente pas tous les habitants, et pour nous aussi, les Turcs sont les gens les plus accueillants et chaleureux que nous ayons rencontrés.

  5. Hello, j’avais beaucoup aimé la Turquie lors de mes séjours en 2013 et 2015. Mais je ne suis jamais allé à Istanbul.

    1. Tout le pays mérite d’être découvert et nous avons craqué pour chaque recoin ! Nous avions eu la chance d’y rester près de 3 mois et d’en découvrir une bonne partie… On espère d’ailleurs y retourner avant de partir vers l’Asie l’année prochaine 🙂
      Si un jour tu en as l’occasion, fonce, Istanbul est une ville incroyable !

  6. J’ai eu l’occasion d’y passer une nuit lors d’une escale lorsque je suis allée à Antalya, mais je n’ai encore jamais visité Istanbul. Par contre, un jour j’aimerais bien 🙂 Mon père est un turc né en Turquie et il veut vraiment me faire découvrir mes origines et m’en apprendre plus sur ma culture. Car aussi étrange que cela puisse paraître je ne parle pas turc, je suis allée en Turquie qu’une seule fois et je ne connais pas très très bien la culture. Du coup ça me plarait bien d’apprendre plus 🙂

    1. Comme je te comprends. Mon papa est tunisien, et je ne connais pas ce pays, ne parle pas la langue et j’aimerais vraiment connaître mieux cette culture et mes racines… Je te souhaite de pouvoir découvrir la ville et le pays de ton père, car sincèrement c’est une pays génial, une culture géniale et des gens extraordinaires 😉

  7. Ca a l’air d’être une ville qui bouillonne de vie ! Je ne m’étais encore jamais trop intéressée à cette ville, c’est une belle découverte pour moi de lire votre article.
    La Mosquée bleue a l’air splendide, j’ai adorée votre photo en k-way !

    1. Ahahaha la photo en K Way, un must de glamour et de chic 😉
      Pour ce qui est de la ville, je suis heureuse d’avoir transmis l’envie de visiter Istanbul. Sincèrement c’est une ville pleine de culture et d’histoire, qui ne s’arrête jamais et qui est magnifique. En plus on y mange divinement bien ! Vraiment nous te conseillons d’y aller un jour 🙂

  8. Coucou
    Spontanément, ce n’est pas une ville dont j’aurai pensé à visiter surtout avec la situation du pays.
    Peut être plus tard car ton retour fait tout de même bien envie et la population est visiblement très généreuse. Merci de m’avoir fait découvrir ce côté là ,ce fut un plaisir de te lire ( et rassure toi, j’ai aussi des photos en K way ^^)
    Belle soirée

    1. Tout voyageur a au moins une photo en Kway pas vrai ? 😉
      C’est vrai que la situation politique actuelle en Turquie n’est pas encourageante. Et je comprends tout à fait qu’on puisse ne pas vouloir appuyer l’économie d’Erdogan en y allant ou qu’on puisse s’inquiéter un peu de la stabilité de la ville.
      Malgré tout, je ne pense pas qu’il y ait de réel danger pour un touriste à Istanbul mais surtout quel dommage que les turcs aient à souffrir de cette situation… Ce sont des gens tellement géniaux et un pays magnifique… Je te souhaite de découvrir Istanbul un jour, et je souhaite que la situation là bas s’améliore rapidement…

  9. Coucou
    Sincèrement, istanbul n’est pas sur ma liste de voyage. Ce n’est pas un pays qui me fait rêver, même si il n’y a pas vraiment de raison particuliere. En tout cas, ton témoignage est geniale. J’ai été touchée par la partie sur ls chats ^^

    1. Ah les chats !!! Bon je suis vraiment gâteuse hein ! Mais c’était magique pour moi qui les aime tant car en Turquie et à Istanbul, il y en a absolument partout, et nombreux sont ceux à qui j’ai pu faire des papouilles pendant ce voyage 😉

  10. Coucou,
    J’adorerais découvrir cette ville ! En tout cas, ton article est très complet, c’est top !

    1. Merci pour ton retour ! C’est effectivement une ville super et qui mérite d’être visitée. Je te souhaite de pouvoir le faire un jour. 🙂

  11. olala, tes articles donnent vraiment envie de voyager !!! Heureusement qu’il y a des blog comme le tien pour nous sortir de notre quotidien et nous faire rêver !!!

    1. Hey Merci du fond du coeur pour ton retour !!!! C’est vraiment ce qu’on essaye de transmettre à nos lecteurs. Nos goûts pour le voyage et des récits qui font rêver et voyager… Merci encore et à très bientôt 😉

  12. Coucou !
    Décidément à chaque fois que je passe sur ton blog j’ai des envies d’évasion 🙂
    Alors Istanbul n’était pas vraiment dans ma loste de voyages à faire, mais ton article me donne vraiment envie de découvrir !!
    Bises

    1. Merci pour ton message, c’est adorable et ça reboost ! Génial si j’ai réussi à faire entrer Istanbul dans ta bucket list de voyage 😉 C’est vraiment une ville géniale, et si tu y vas tu ne seras pas déçue 🙂

  13. Istanbul est sur ma liste de villes-à-visiter-un-jour (c’est d’ailleurs le seul endroit de Turquie qui m’attire, même s’il paraît qu’en tant que végétarienne, je risque de galérer pour me nourrir : il semblerait, d’après ce qu’on m’a dit, que le pays du kebab ne soit pas très végé-friendly. Tant pis, je ferai régime ^^), ne serait-ce que parce que je rêve de voir Sainte-Sophie.

    Sinon cette photo en K-Way est collector ! 🙂

    1. Aahahaha le retour de Caro ! Tes commentaires m’avaient manqué !!!!
      Bon plus sérieusement, fonce en Turquie les yeux fermés ! (enfin ouvre les dans Sainte Sophie du coup 😉 ) ! Certes le pays des Kebabs est un pays où la viande est souvent de la partie , mais entre le blé, les aubergines et tomates grillées, la çorba (soupe qux lentilles) et les salades incroyables, sincèrement je pense que ce sera plus facile que tu ne l’imagines !

      Et sinon pour la photo K Way, on me dit dans l’oreillette que Cristina est en dépression nerveuse depuis qu’elle a vu cette photo 😉 Moi je l’adore mon K Way moche !:)

  14. Je comprends que vous soyez tombés sous le charme, c’est vraiment un endroit qui me plairait de visiter… Et apparemment vos soucis de santé ne vous ont pas empêché d’apprécier ce moment.. c’est que ça doit vraiment valoir le coup 😉

    1. Vraiment, le sentiment qui me revient de la Turquie c’est que dans ce pays il n’y a pas de problèmes, seulement des solutions. On nous avait accompagné jusqu’à la meilleure clinique dentaire, et un pharmacien avait emmené Bruno voir un médecin et était resté pour jouer les traducteurs… je n’ai que de belles choses à dire sur ce pays et ses habitants… Il nous a vraiment touché au coeur, et on recommande à 100% d’aller visiter Istanbul et le reste de ce pays formidable 🙂

Laisser un commentaire

Fermer le menu