Objectif Nomadisme

Objectif Nomadisme. Le projet un peu fou de tout plaquer pour devenir nomades à presque 40 ans.

Le Goût des Autres

Histoires de rencontres : Les Visages du Monde. Nos plus belles rencontres en voyage.

Carnets de Voyages

Les Amants Voyageurs : carnets de voyages: récits de voyages en couple autour du monde

Tout plaquer : chroniques d’un départ annoncé

Tout ce que vous avez à faire, c’est décider de partir. Et le plus dur est fait.

Tony Wheeler, 1973.

Voilà, c’est décidé ! On veut tout plaquer et on se casse !!!

Vous savez, quand soudain, la clé pour réaliser vos rêves vous apparaît comme une évidence? Comme si absolument rien ni personne ne pouvait vous en empêcher… Quand tout est clair… bah voilà, on en est là…

On repart…

Tout plaquer à 35 et 37 ans

Bien sûr, à 35 et 37 ans, notre vie est installée…Nous sommes proprio d’un bar à vins à Barcelone, qui fonctionne plutôt bien.
Nous avons nos amis, nos familles, on part en vacances quand on en a envie. Nous sommes de vrais gourmands et on passe notre vie au restau à goûter de nouveaux plats et de nouveaux vins. Sincèrement on a une vie agréable et tranquille… Alors, Oui mais non!
Nous voulons autre chose, de toutes façons pour nous la retraite c’est déjà cuit, et puis vraiment ça ne nous séduit pas d’être proprio, d’être parents, de posséder plus ou de dépenser plus…

Cela fait plus d’un an que nous avons cette sensation désagréable de passer à côté de notre vie et de se tromper complètement sur le sens à lui donner. (Serait ce la crise de la quarantaine qui se pointe en avance ?)

Peu importe la raison, on sent qu’on peut et que c’est le moment ou jamais. Alors on a pris la décision de repartir. On s’est fixé une date : le lundi 2 septembre 2019 , dans exactement 319 jours au moment où j’écris ces lignes…

Tout plaquer, c’est quoi le projet ?

Où on va ? on va voir ailleurs si on y est, on va vivre autrement… on va pas se priver du monde ni de la vie. Pour l’instant l’itinéraire de départ, parce qu’il en faut un, c’est de descendre de la Mongolie jusqu’au Sri Lanka, en slow travel. On veut favoriser la marche et le stop. Nous voulons aller à la rencontre des autres, et apprendre et aimer. Nous essaierons de voyager de la manière la plus authentique possible et tournés vers les rencontres et les autres. En laissant surtout la porte ouverte à tous les imprévus et à tous les possibles.

Parce qu’il faut cadrer les choses et parce qu’on ne sait pas ce qui nous attend, ni les difficultés ni les rencontres, on dit qu’on part au moins 1 an. On sait que quoiqu’il arrive on reviendra, au moins un peu, dans ce délai là (plus ou moins). Mais en réalité, on ne sait pas combien de temps nous partons. Peut être moins et sûrement beaucoup plus.
Si on ne se plante pas complètement sur nous même, nous souhaitons en faire un projet sur le long terme. Réussir à voyager le plus longtemps possible. Pourquoi pas toute la vie ? (on se calme les familles hein, on reviendra toujours vers vous !)

Plus qu’un voyage, c’est un projet de vie. Ca peut sonner cliché mais c’est dans nos tripes que ça se passe. Nous voulons croire qu’un mode de vie différent est possible. On veut regarder le monde avec d’autres yeux que ceux que nous imposent nos modes de vie occidentaux. On veut apprendre d’autres vies, d’autres rêves…

Bien sûr, maintenant que la décision est prise le projet s’affinera, mais le pas est sauté et on se sent un peu plus vivant chaque jour qui nous rapproche du départ. Et puis on a des idées et des projets en réserve qu’on vous dévoilera petit à petit.

Chroniques d’un départ annoncé

Alors voilà, c’est annoncé à nos familles. On a été assez surpris de l’absence de surprise.
Les réactions ont été plutôt positives. Ils sont fiers de nous parce qu’on vit nos rêves, ils sont inquiets parce qu’ils nous aiment, ils sont tristes parce qu’on va leur manquer mais ils nous appuient, nous encouragent et sont heureux de nous voir heureux. Sincèrement on se sent chanceux d’être entourés par les meilleurs parents et frères et soeurs du monde.. (surtout la maman de Mademoiselle A, qui a proposé spontanément de récupérer les 2 gros matous de la maison 😂 😜 steupléééééééé Mum !!!! )

Et maintenant tout commence. Parce que, quand on a bientôt 40 ans, il y ‘a peut être plus de choses à mettre en place que quand on en a 20. Il va falloir vendre le bar, affiner l’itinéraire en fonction des visas, envisager des solutions pour gagner notre logement et notre pain sur place dans chaque pays (pas de visas vacances/travail à notre âge…). Prendre les contacts avec les associations qui nous intéressent, se faire vacciner, décider si on relance notre domicile fiscal en France ou si on reste domicilié en Espagne… bref il y’a des choses à faire…

Avec la première grosse étape pour nous qu’est celle de notre commerce que l’on doit mettre en vente… Etape qui fait que l’on retient un peu notre souffle, et qui nous empêche d’exulter pleinement. Mais c’est pas grave, on va apprendre à être patient parce que la récompense c’est notre rêve, alors ça vaut le coût d’attendre.

Bref, voilà, on part dans 319 jours MAX, et rien ni personne ne nous en empêchera, enfin c’est ce que l’on croit maintenant…

Tout plaquer, et si ça marche pas ?

On ne maîtrise pas toujours tout dans la vie, et combien de nos rêves ne sont pas arrivés à leur concrétisation… Mais nous sommes deux optimistes convaincus. Avec nous jamais d’échec.

Nous préférons tout donner pour essayer et ne pas réussir, que de ne rien faire pour éviter l’échec.

On se fait confiance, on s’écoute. On a déjà changé de vie 1000 fois et ça ne nous fait pas peur, on aime ça. Alors si on arrive pas à partir ? On aura essayé. Si on part mais qu’on rentre le lendemain ? On sera parti vers nos rêves. Si on rentre au bout de 6 mois ou un an ? On aura vécu un voyage magique et appris beaucoup j’en suis sûre, et nous reviendrons riche de cette expérience. Et si on vit toute notre vie comme des nomades ? C’est que ce sera possible, qu’on sera heureux comme ça et qu’on aimera ça.

Quoiqu’il arrive la vie est belle et elle le restera.

En conclusion

En général, les voyageurs au long cours, listent leur préparatifs une fois partis, ou voir une fois revenus.

Nous, maintenant que c’est annoncé et qu’il nous reste presque 1 an à occuper, on va vous faire suivre tout ça, étape par étape. Avec du temps… Histoire de partager avec vous comment on passe de pur modèle de consommation et de vie bien installée à voyageurs à plein temps…

Tout plaquer pour voyager. Tour du monde. Les amants voyageurs

Nous sommes Bruno et Athéna, 37 et 35 ans, on a des rides autour des yeux et des rêves plein le coeur.

Et on va tout plaquer pour essayer d’aller vivre notre vie.

Si ça vous dit, on vous embarque avec nous. Objectif Nomadisme. Départ dans 319 jours…

_________________________________________________________________________

Si vous avez envie d’en savoir un peu plus sur nous, n’hésitez pas à consulter notre bio .

Si vous avez vous même franchis le pas du voyage au long cours ou du nomadisme, si vous avez des conseils, des questions, des objections, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ou à nous contacter. (Non maman, ton objection par rapport aux chats ne peut pas apparaitre ici , c’est pas bon pour les stats )

Pour épingler cet article sur Pinterest, c’est par ici ⇓

Tout plaquer : Chronique d'un départ annoncer. Les débuts de notre projet de devenir nomades. Pourquoi nous décidons de changer de vie pour aller vivre sur les routes du monde.

29 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *