Objectif Nomadisme

Objectif Nomadisme. Le projet un peu fou de tout plaquer pour devenir nomades à presque 40 ans.

Le Goût des Autres

Histoires de rencontres : Les Visages du Monde. Nos plus belles rencontres en voyage.

Carnets de Voyages

Les Amants Voyageurs : carnets de voyages: récits de voyages en couple autour du monde

Sequoia Park, au pays des géants et du cobbler à la myrtille

Waouh, après cette étape folle que fût Las Vegas, et donc récemment remariés, on a besoin de vert, d’air frais et de nature. On aurait voulu visiter le parc national de Yosemite, mais les feux de l’été nous obligent à changer nos plans, et nous voilà donc en route pour le Sequoia Park à la rencontre de ses géants millénaires…

Visalia, c’est trop nul !

Bon non mais là ça fait pas rêver.
Bah oui mais c’était l’état d’esprit dans lequel nous étions à ce moment là. On voulait voir Yosemite, et on devait dormir dans le parc, et on se retrouve dans un camping à la sortie de la ville de Visalia, parce que, incendies obligent, tous nos plans sont chamboulés. Alors ok, on est coutumier du fait, mais quand tu veux voir Vierzon et que tu vois Vesoul bah c’est pas pareil (pas vrai Marcel ?!)…

Bref, après que Mademoiselle A ait fini de râler, genre un truc rapide, 1h-1h30 (elle est pas chiante Mlle A, elle s’exprime!), on finit par faire contre mauvaise fortune bon coeur et on installe notre tente.
Un petit tour au supermarché bio du coin pour le dîner, et le traditionnel feu qui réchauffe, éclaire et nous sert de cuisine… Quand même ça n’a pas de prix…

Quel bonheur de se rendre compte qu’on n’a besoin de rien d’autre que d’un feu et de conversations à n’en plus finir tous les deux. On se fait d’ailleurs la même promesse à chaque campement, quand on rentre, on arrête la télé, les ordis, internet et tout ce qui va avec. On en n’a pas besoin.
Comme vous pourrez le constater, avec la publication d’un article tous les 2 jours en moyenne, nous avons carrément tenu notre promesse… mouais… mais revenons en à nos moutons, ou plutôt à nos arbres géants.

Le Sequoia Park c’est pas nul du tout !

Comme toujours, le réveil sonne assez tôt. On démonte la tente en 5 minutes. Nous sommes devenus de vrais pro ! Puis direction la première étape de notre journée, la plus importante de toutes, celle qui nous fait sortir de la torpeur, et apprécier la vie… Vous l’aurez compris, on va se prendre un café !
D’ailleurs, il faut que je vous confesse quelque chose. Le café américain, toujours décrié et critiqué par ceux qui aime réellement le café… J’ADORE !!!! Des litres et des litres de café avalés chaque jour et pas une fois le coeur ne s’est mis à frémir, pas une fois nous n’avons eu de difficultés pour nous endormir… non vraiment, on est fan…

C’est donc plus lourd d’environ 1,5l de café brûlant que nous nous dirigeons, toujours un peu ronchon, vers le Sequoia Park.

Sequoia national park, californie

Et à peine arrivés, la vie se charge, comme toujours de nous redonner le sourire, et nous offre une rencontre magique.

Biche dans le Sequoia Park

Les biches du Sequoia Park

Une maman biche et son bébé nous observent depuis le bas côté de la route… Alors on leur rend la pareille, on n’allait pas se gêner. On pensait qu’ils partiraient à peine la portière de la voiture ouverte… mais non ! En tous cas, on se regarde pendant plusieurs minutes, avant qu’un minibus, chargé de Simone* et sa bande, passe en trombe et ne fasse fuir ces deux petits bonheurs, par la route… il s’en est fallu de peu mais pas de pertes à déplorer, ni chez les biches, ni chez les beaufs…

*pour savoir qui est Simone, c’est par ici.

Panneau au Sequoia National Park
Pourtant c’est marqué de ralentir …

Bref, notre joli duo parti vers de plus vertes contrées, on se sèche les yeux et on repart aussi. (Ah bah oui bien sûr qu’on a pleuré ! Mais rassurez vous, des 4 prochaines grandes étapes que l’on a faites, on pleure encore seulement 3 fois)

Le Sequoia National Park en Californie

On passe au milieu d’une forêt majestueuse et immense. Il fait frais, et l’ombre des arbres est un pur bonheur. On cherche sans succès à entrapercevoir des ours, on sait qu’ils vivent dans le coin mais on n’a pas l’adresse exacte, du coup c’est raté pour le pique nique tous ensemble..

Et puis notre randonnée nous mène devant le Général Sherman. Alors il a 2 particularités : d’abord c’est un arbre qui s’appelle Général Sherman, c’est pas banal, et en plus c’est le plus gros organisme vivant au monde.

Général Sherman, Sequoia Park, Californie

Bon en fait c’est le plus gros par sa densité, du coup ce n’est ni le plus grand ni le plus gros au visuel. Mais quand même il en impose… 1487 mètres cubes de bois et 2200ans… Je suis pas tout à fait, tout à fait, sûre, mais il me semble bien qu’il y a eu une petite larme aussi à ce moment là. C’est émouvant de se retrouver face à cet arbre que tout le monde veut prendre en photo, et de se dire que de toute la planète entière c’est lui le plus gros… Mademoiselle A qui pensait que c’était elle la tenante du titre… elle peut bien aller se rhabiller !

Sequoia Park, Californie. Road Trip dans l'ouest des Etats Unis

Sequoia Park, Californie. Road Trip dans l'ouest des Etats Unis

On passera le reste de la matinée, à se balader au milieu des arbres immenses, à chercher des yeux les écureuils, les biches, les ours… On a trouvé plus de Simone que d’animaux sauvages mais quand même ce jour là, on a dû compter 6 biches, 13000000000 écureuils, des oiseaux, des papillons et de quoi s’émerveiller une vie entière par le souvenir…

Sequoia Park
Et bien sûr, Mister B a grimpé sur des rochers glissants….

Finalement, Visalia, c’est pas si nul

Bon c’est pas tout ça mais ON A FAIM! ON A FAIM!  Bah oui quand même, il est pas loin de 15h et vu qu’on n’a jamais trouvé les ours pour pique-niquer avec eux va bien falloir trouver à manger.
En sortant du Sequoia Park, il y ‘a plein de petits hameaux composés quasi uniquement d’un café/restaurant/station service. On s’arrête pour regarder le menu, mais sincèrement à 4$ le café faut pas exagérer.

Sur la route du Sequoia Park, californie
C’est vrai que les vues sont magnifiques mais 4$ le café c’est pas possible !

Du coup, comme la route nous refait passer par Visalia, on décide de lui laisser une seconde chance. Et à notre grande surprise, c’est plutôt mignon.

Visalia, sur la route du Sequoia Park

Visalia, sur la route du Sequoia Park

Une grande rue principale où se concentre tous les commerces, et là, au milieu, comme une récompense pour notre esprit fairplay… Un “Dinner”. Mais pas n’importe quel “dinner”, non! Un comme dans les films, avec le juke box et les banquettes en sky. Le sol en damier noir et blanc, et une carte gigantesque de pancakes, saucisses, oeufs, sandwichs et hamburgers … Tout y est, même les photos d’Elvis.

Dinner à Visalia, sur la route du Sequoia Park, Californie

Alors je vous épargne les détails du menu, je saute le plat et arrive directement au dessert… Un cobbler à la myrtille !!!!!!

Cobbler à la myrtille, à Visalia, sur la route du Sequoia Park, Californie.

Ou plutôt, une extase de sucre, avec un physique de cinéma (genre sorti tout droit du four de Bree Van de Kamp). C’est tiède, c’est doux et acide à la fois… Mademoiselle A n’a pas pleuré, mais ça aurait pu !!!!

Et voilà comment, sans doute saouls de sucre et ivres de calories, nous reprenons la route avec un tout autre avis sur Visalia. Visalia c’est pas nul, c’est trooooppppp bon.

Conclusion et ressentis :

Soyons honnêtes, nous avons beaucoup râlé à cause de ce changement d’itinéraire. Les promesses faites par les paysages du parc de Yosemite nous faisaient vraiment envie… C’est donc un peu déçus, que nous sommes rentrés dans ce parc. Mais comme la vie est bien faite, notre déception n’aura pas duré. Les arbres millénaires et la vie sauvage qu’ils abritent nous ont remis à notre place. C’est encore une fois, une émotion indescriptible qui nous attendait à l’ombre de la forêt de séquoias… La ville de Visalia, quant à elle, ne présente qu’un intérêt très moyen, elle reste néanmoins bien placée pour aller rendre visite aux géants… Et c’est bien là, que vous pourrez savourer le meilleur cobbler du monde, dont les ingrédients participeront, à coup sûr, à vous faire gagner la bataille pour le titre, contre le Général Sherman, plus gros organisme vivant au monde.

Si nous avons réussi à vous convaincre de visiter ce parc merveilleux, retrouvez toutes nos infos pratiques, adresses et conseils par ici

_________________________________________________________________________

Et vous, vous avez eu la chance de visiter le Sequoia Park ? Vous avez eu la chance de voir des Ours ? Vous avez visité Yosemite ? Dites nous en un peu plus, faites nous partager vos expériences en commentaire.

Et si notre article vous a plus, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux, ça n’a l’air de rien mais ça nous aide beaucoup. 😉

26 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *