Dalyan, dans le sud de la Turquie, c’est le lieu de vie des tortues Caouannes. Ces tortues marines sont menacées mais les plages de Dalyan, protégées, leur offrent un site de nidification paradisiaque. Entre tombeaux lyciens, lagunes, crabes bleus et tortues magnifiques, suivez nous dans la suite de nos découvertes turques. A la rencontre des anciens rois et des Caretta Caretta.

Dalyan, une ville qui sait se faire désirer

Après 4 jours à ne faire absolument rien ou presque à Kabak, comme je vous le raconte ici, nous reprenons la route en direction de Dalyan. Il parait qu’il y a de grosses tortues marines et que le coin est beau. Bah si, hein des grosses tortues et une grande lagune, sûrs que ça a de la gueule !

Encore une fois on y va au feeling et à la carte Michelin…. même pas peur…. Et tout se serait bien passé si il n’existait pas 2 ou 3 villes qui s’appellent Dalyan en Turquie. On roule, et Mademoiselle A, copilote attitrée, repère sur la carte, ladite Dalyan… Bah c’est bête, c’est juste à côté de Cesme oú nous étions il y a 10 jours et quelques centaines de kilometres… De toutes façons Mademoiselle A, elle est un peu tête en l’air… et puis elle n’y comprend rien à ces cartes… Alors la dame de Kabak a dit 2 heures de route, elle elle voit un looooooong trait qui ramène presque à Istanbul et elle se dit : Ils sont bizarres chez Michelin…

Charette à cheval devant une station service sur la route de Dalyan dans le sud de la Turquie.

Eux aussi je crois qu’ils ont mis plus longtemps que prévu 😉

Au bout de 3h de route, Mister B, bien plus attentif la regarde avec l’air dubitatif… Chérie ? Douce copilote de mon coeur (ah bah si bien sûr il me parle toujours comme ça 😉 ), peux tu m’indiquer sur la carte oú nous allons ? Parce que ça avait pas l’air si loin quand ils nous en ont parlé…

Ce moment chers amis fût celui qui signa définitivement la fin de la confiance que me faisait Mister B en matière de cartes…

Une arrivée tardive à Dalyan

Demi tour, on retrouve le bon endroit sur la carte et nous voilà repartis. Et comme nous sommes extrêmement sympathiques, pour vous éviter de telles déconvenues je vous précise ici, que le Dalyan des tortues, c’est Dalyan de la province de Muğla. D’ailleurs la ville s’appelle ainsi à cause de la rivière du même nom sur laquelle elle est située… Evidemment si on ne nous dit pas tout…

Mais bref, nous arrivons donc à Dalyan assez tard et nous cherchons un camping où stationner avec le camion.

On s’arrête au premier que l’on voit et on va se balader en ville et manger dans un restaurant au bord de l’eau…

Restaurant au bord de la rivière à Dalyan dans le sud de la Turquie

C’est vrai que c’est paradisiaque et romantique à souhait…

Dalyan, les pêcheurs et les rois lyciens

Au réveil, il est temps de faire le tour du propriétaire. Et là, sous la lumière du jour qui se lève, nous découvrons la rivière qui borde la ville et le camping où nous dormons. De l’autre côté de la rive, se dressent, splendides, des tombeaux des rois lyciens.

Tombeaux Lyciens creusés dans la roche sur les bords de la rivière à Dalyan dans le Sud de la Turquie

Un peu d’Histoire : Les Lyciens

Dalyan est une ville qui voit le jour à l’époque lycienne et les tombeaux des anciens rois, creusés à même la roche en sont les témoins. On ne peut pas les visiter mais les admirer depuis la rivière ou ses berges vaut largement le détour.

Quid de la Lycie : Oui bon parce que c’est bien sympa, mais tout le monde ne sait pas ce que c’est la Lycie… Donc, c’est une région historique au sud de l’Anatolie en Turquie. Les Lyciens apparaissent au Vème siècle avant J.C. Alliés des Troyens, leur culture est très empreinte des influences grecques.
Une des principales particularités architecturales de ce peuple étaient les tombeaux creusés à même la roche dont on voit les vestiges à Dalyan.

Pour en savoir plus : L’histoire de la Lycie

Dalyan, un village de pêcheurs

Berges et baraques en bois sur la rivière à Dalyan dans le Sud de la Turquie.

Jusque dans les années 80 c’était surtout un petit village de pêcheurs, à l’abri de l’intérêt des touristes et des promoteurs. La vie s’organisait sur la rivière et les déplacements se faisaient tous en bateau. Et personne n’en avait rien à faire. Du coup, les tortues étaient peinardes, et les pêcheurs aussi. Et tout le monde vivait là en harmonie. Les rois morts, les tortues vivantes et les traditions séculaires. Vraiment tout le monde !

Mais une plage de sable longue de 4,5km qui abrite un des derniers lieu de nidification des tortues Caouannes, des tombeaux creusées à même la roche et des gentils pêcheurs en bateaux au bord d’une rivière dans un cadre bucolique…

Barques dans le delta de Dalyan dans le sud de la Turquie, à la rencontre des tortues caouannes

Oui évidemment, les mecs l’ont cherché aussi. Tu vis pas au paradis en espérant garder l’info secrète hein. Y a toujours un petit malin pour s’en rendre compte et aller installer un hôtel.

Malgré tout, l’impact du tourisme semble avoir été un peu limité. Un tourisme plutôt familial et pas d’hôtel club. Alors certes, en été, on croise plus de familles Durand que de pêcheurs turques, mais finalement, c’est supportable. Et nous avons même réussi à passer 2 jours entourés d’une famille turque et étions très peu nombreux dans le petit camping.

A la rencontre des tortues marines : les Carettas Carettas

Mais revenons en à nos tortues. Parce que c’est pour ça que nous sommes là. Les propriétaires du camping avec qui nous avons passé nos 2 jours nous propose de nous emmener jusque la plage d’Izutzu à bord de la barque familiale.

Barques dans le delta de Dalyan dans le sud de la Turquie, à la rencontre des tortues caouannes

Nous embarquons donc, en direction de la lagune, où nous espérons rencontrer les tortues Carettas Carettas. On y est en fin de saison touristique et nous sommes seuls sur l’eau.

Nous sommes sur le bateau. C’est le matin et la lumière est douce. Puis le moment paisible devient magique. Ces demoiselles, qui peuvent atteindre jusqu’à 1m25 et 165kg, pointent le bout de leur nez.

Tortue Caouanne à Dalyan dans le Sud de la Turquie.

Elles sont splendides. C’est toujours particulièrement émouvant de voir un animal dans son environnement naturel. Alors évidemment, on pleure… Elles semblent danser dans l’eau. Elles plongent, ressortent et puis s’en vont.

Couple de tortues Caouanne à Dalyan dans le Sud de la Turquie.

Après peut être 10 minutes d’explications de la part de notre guide du moment et de ballet aquatique, elle ne reviendront plus.
Leur départ sonne l’heure du petit déjeuner pour nous.

Nous nous approchons donc de la barque d’un couple de pêcheurs. Ils ont installé sur leur bateau, un petit barbecue et font griller et vendent le produit de leur pêche.

Montage de 4 photos : pêche du crabe bleu, met préféré des tortues caouannes, puis cuisson sur un petit bateau de pêcheur sur un barbecue improvisé, à Dalyan dans le sud de la Turquie.

Pour nous ce sera du crabe bleu. Le plat préféré des tortues 😉

Nous rejoignons ensuite la plage d’Iztuzu.

Plage d'Iztuzu près de Dalyan dans le Sud de la Turquie. Longue de 4,5km c'est la plage où viennent pondre les tortues Caouanne entre Juin et Septembre.

Une longue plage de sable qui sépare la rivière de la mer. C’est ici que nidifient les tortues. La plage est d’ailleurs interdite entre 18h et 8h car c’est la nuit que les oeufs éclosent et que les petites tortues rejoignent la mer. Elles reviendront pour y déposer leurs oeufs quand l’heure sera venue.

Dalyan, jardin d’Eden dans le sud de la Turquie

Nous retournons vers Dalyan. Le temps pour nous de découvrir la flore et la faune du Delta. De rencontrer d’autres tortues, d’eau douce celles ci.
Puis une fois la terre ferme regagnée, nous nous délectons des figues qui alourdissent les arbres en cette saison.

Montage de 4 photos : Un citronnier, un bougainvillier, des ruches et une tortue de terre à Dalyan en Turquie.

Bien que l’activité agricole ai diminué au profit des activités touristiques, vous croiserez à Dalyan des bananes, des figues, des noix, des coings, des prunes et des agrumes à profusion.

Un troupeau de chèvre à Dalyan dans le Sud de la Turquie

Les différentes espèces d’oiseaux, les tortues de terre, les poissons et les boucs ajoutent au tableau la touche finale sous la garde des anciens rois. Voilà, sous vos yeux, le jardin d’Eden qui se dessine. Lieu unique où tout le monde semble vivre en harmonie et qui offre à vos yeux un spectacle grandiose fait de vieilles pierres, d’HIstoire et de vie sauvage.

Tombeaux Lyciens creusés dans la roche sur les bords de la rivière à Dalyan dans le Sud de la Turquie

Dalyan et les tortues marines dans le Sud de la Turquie : Infos pratiques

A quelle période visiter Dalyan

Comme souvent et si vous en avez la possibilité, essayez de visiter hors saison. Nous avons visité Dalyan en septembre et c’était parfait. Les hordes de touristes étaient parties, mais pas les tortues et les journées chaudes n’étaient plus écrasantes.
Sachez que la période de ponte (et donc de présence) des tortues en Turquie, se situe entre Juin et Septembre.

Où dormir

Nous avons dormi au Dalyan Camping qui se situe sur le bord de la rivière.
Ils disposent d’un petit café avec un ponton qui donne un accès direct à la rivière et se trouve juste en face des tombeaux des rois lyciens.
Ouvert du 1er avril au 31 octobre, une nuit vous coûtera 30 TL soit environ 5€.

Barques dans le delta de Dalyan dans le sud de la Turquie, à la rencontre des tortues caouannes

Les propriétaires possède une embarcation et vous proposerons différentes excursions à la journée ou à la demie journée.

Rencontrer les tortues

Tortue Caouanne à Dalyan dans le Sud de la Turquie.

Si vous êtes à Dalyan, ne ratez sous aucun pretexte la rencontre avec les torutes Caouannes (ou Carettas Carettas). Partout dans la ville vous trouverez des excursionnistes qui proposent l’activité.

Attention, tous les bateaux ne sont pas de même taille ni de même capacité. Et si vous ne faites pas attention, vous pouvez vous retrouver sur un bateau énorme, bondé de touristes et musique techno à fond.

Bateaux d'excursions à la rencontre des tortues marines dans le delta de Dalyan dans le sud de la Turquie, à la rencontre des tortues caouannes

Préférez les petites embarcations de la coopérative de Dalyan, ou les locaux propriétaires de barques. Partez tôt le matin pour être au calme.

Pour aller plus loin

Roseaux bordant la rivière à Dalyan en Turquie

De Dalyan, profitez en pour visiter plus à fond le delta. Découvrez les ruines de Kaunos et son acropole ou partez à la découverte de la région.

Ancien amphithéâtre de Caunos près de Dalyan en Turquie

Et si le coeur vous en dit, contactez la fondation de conservation des tortues marines, pour en apprendre un peu plus sur vos nouvelles amies.
The Kaptan June Sea Turtle

______________________________________________________________________________

Vous souhaitez plus d’informations ? Besoin d’aide pour préparer votre voyage en Turquie ? N’hésitez pas à nous contacter ou à nous laisser un petit mot en commentaire, vous savez qu’on adore ça 😉

Et si vous souhaitez épingler cet article sur Pinterest, c’est par ici  ⇓

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à cliquer sur le pouce vert ou à le partager sur vos réseaux sociaux  ⇓

Mademoiselle A

Diplomée en tourisme, je parle 4 langues. Je suis une amoureuse des voyages et des autres. Trouillarde invétérée je dépasse mes peurs dès que je m'envole vers d'autres contrées. Je fais confiance à la vie et à Mister B, mon mari et compagnon de voyage depuis plus de 12 ans. Je suis la plume de ce blog construit à deux autour de nos aventures passées et futures.

Cet article a 21 commentaires

  1. Vraiment super. Des photos magnifiques et tellement poétiques et puis toujours des textes vivants… un grand plaisir

    1. Merci beaucoup 🙂 En même temps, ce genre d’endroit est plutôt inspirant 😉

  2. Le coup de la carte a failli me faire recracher ma verveine de rire (oui, il est 22h45, c’est l’heure du pisse-mémé). Je ne rigole cependant pas trop fort, vu que je suis à peine capable de lire une carte et que j’ai zéro sens de l’orientation.

    La vue sur les tombeaux est juste magnifique.

    Sinon ça va, je n’ai pas trop frissonné d’horreur en voyant les photos des tortues ^^.
    #PaieTaPhobieDesReptiles

  3. oh mais c’est sublime cette partie de la Turquie !
    Les tombeaux des rois lyciens sont sublimes et les tortues <3
    Tu me donnes envie de partir là de suite
    bises

    1. C’est pas la partie la plus visitée mais c’est vraiment splendide et pas si compliqué à intégrer dans une découverte de la Turquie, en road trip ou en Excursion.
      On fait nos valises ? 😉

    1. Impossible de faire plus frais , je confirme 😉 J’en ai l’eau à la bouche rien que d’y repenser…

  4. C’est impressionnant la façon dont les tombeaux sont réalisés ! Les maisons troglodytes peuvent presque se rhabiller XD

    1. ahahahah bon les maisons troglodytes se posent là aussi quand même … Mais oui les tombeaux lyciens sont incroyables, et le fait qu’ils surplombent la rivière comme ça, c’est vraiment un pur bonheur…
      Merci pour ton petit mot et à bientôt. 😉

  5. Comme d’habitude les photos sont magnifiques et ça donne envie de partir ! C’est le mieux quand on part au feeling comme ça parce qu’on a pas d’attentes spécifiques et on prend tout le positif ^^
    En tout cas j’adorerai voir les grosses tortues aussi !

    1. Voir un animal sauvage dans son état naturel c’est toujours tellement de bonheur… Nous en avons gardé un souvenir incroyable.

      Merci pour ton petit mot en tous cas, et vive les voyages au feeling 🙂

  6. Très belle découverte, je ne soupçonnais pas ce genre de paysage et de faune en Turquie ! J’ai eu la chance de faire de la plongée avec des tortues en février et je confirme ce sentiment tout spécial de découvrir des animaux dans leur habitat naturel… c’est magique !

    1. Ah quelle chance tu as eu ! J’adorerais, et on espère avoir ce bonheur de plonger lorsqu’on sera en Asie….

  7. Grâce à vous nous redécouvrons la Turquie! Le pays regorge d’une diversité de paysage c’est vraiment impressionnant! Nous aussi nous avons fait parfois le grand écart pour certains itinéraires (à croire que c’est un coup monté de toute pièce par Michelin!! haha)
    J’avoue que je n’imaginais pas un jour pouvoir y voir des tortues marines…Et quand on les aperçois enfin, on se sent submerger par les émotions, c’est inouï, précieux, rare, bref on se sent si petit face à cette nature si belle!! Brrr c’est grisant! Ce qui est sûr, c’est qu’au moment venu, on reviendra vers votre carnet de voyage pour affiner notre road trip ! 😉

    1. C’est vraiment une découverte à chaque pas ce pays. Vous qui êtes voyageurs, je vous le conseille vraiment. Et la petite chérie sera la reine si vous partez tous les 3.
      Vraiment n’hésitez pas, quand l’heure sera venue d’aller découvrir un de nos pays préférés, faites nous signe 😉
      On vous embrasse !!!!

  8. Hello,

    Wow ton article m’a donné carrément envie ! J’imagine à quel point ça doit être émouvant de voir des tortues, j’étais triste de ne pas en avoir vu à Bali mais rien que de voir Nemo j’avais les larmes au yeux 😂.

    Des bisous

    Morgane ✨

    1. Coucou et merci pour ton message.
      Ravis de savoir qu’on t’a donné envie, et sache que je te comprend, j’aurais pleuré aussi en voyant Nemo 😉
      #teampleureuseforever je suis incapable de retenir mes émotions face à des choses aussi merveilleurses…
      Des bisous aussi .

  9. Bon alors là vous m’avez vendu du rêve, si tu as vraiment droit à l’appellation ” Douce copilote de mon cœur”, on peut attribuer une médaille de patience & de douceur à Mister B. (Aurélien est, comment dire, un peu moins délicat quand je démontre pour la centième fois mes talents de copilote… Oui, un détour de 40 km, ce n’est pas une erreur, c’est un heureux hasard. Oui, ça ne paraît pas comme ça mais c’est de la créativité… CRÉ-A-TI-VI-TÉ j’ai dit !)
    Gros coup de cœur pour le tombeau des Rois Lyciens (et en plus je m’endormirais moins bête car je sais désormais -à peu près- situer la Lycie, merci !) et bien sûr pour la rencontre avec les Tortues. Comme vous, je suis toujours bouleversée par une rencontre avec un animal dans son milieu naturel. Les baleines m’ont tellement marquées ! (Au Canada, en Islande et aux Açores, à chaque fois j’étais émue aux larmes.) donc j’imagine à quel point le ballet des tortues a dû être magique. À bientôt ♥

    1. Bon je dois dire que pour les besoins de l’article j’ai peut être un peu exagéré la douceur avec laquelle il m’a parlé… je suis comme toi, une copilote créative !!!!!
      Comme tu le dis, les animaux sauvages dans leur habitat naturel c’est toujours magique et on ne s’en lassera jamais, quelle hâte d’arriver en Asie pour en voir encore plus et des biens différents 🙂
      On t’embrasse.

  10. Je ne me suis jamais rendu en Turquie, mais j’avoue que cela me plairait bien d’y aller. Vous m’avez donné l’envie de découvrir ce magnifique pays grâce à toutes ces explications et ces descriptions !

Laisser un commentaire