Pourquoi nous n’avons pas aimé San Francisco

Pourquoi nous n’avons pas aimé San Francisco

Quoi ????!!!!!! Attendez une minute ? C’est sérieux ? Vous n’avez pas aimé San Francisco ?

Bon ok, c’est un peu exagéré… Mais pourtant ce n’est pas complètement faux. A sa décharge, San Francisco, on en attendait beaucoup. Et comme toujours, quand on attend beaucoup de quelque chose, la déception peut parfois être plus grande.  On vous explique tout dans ce carnet de voyage un peu spécial.

En route vers San Francisco

Encore un peu de vin à la Sonoma Valley

Réveillés avec un bon mal de crâne après les excès de la veille dans les vignobles de la Napa Valley , c’est super excités que nous nous levons car nous avons rendez vous avec LA ville que nous attendons le plus de tout le road trip : San Francisco !

C’est que, évoluant dans un milieu un peu bobo gauchos voyageurs et anti-système américain, San Francisco est la seule ville des Etats Unis qu’il est admis d’admirer. La liberté de la communauté LGBT, et l’histoire bohème du berceau du mouvement hippie rendent la ville attractive aux yeux de tous les rêveurs du monde et nous y allions, remplis de ces clichés, avec beaucoup d’attentes.

On descend donc de la Napa Valley à San Francisco, avec la promesse d’un coup de cœur assuré. (Mademoiselle A et Mister B ? ah bah ils ne vont jamais revenir de SF… A tous les coups ils s’installent là bas…)

En attendant l’arrivée dans la ville mythique, nous faisons une dernière petite pause dégustation de vin dans la Sonoma Valley. Oui… Non mais on avait pas tant mal au crâne que ça, en fait… Et puis c’est sur la route 😉

Pause déjeuner à Sausalito

Avant de traverser le Golden Bridge pour rentrer dans San Francisco, nous passons par la petite ville de Sausalito. C’est une bourgade paisible et bourgeoise de la banlieue nord. Articulé autour d’un petit port, on décide de s’ y arrêter manger.

Petit déjeuner à Sausalito avant d'arriver à San Francisco. Carnet de voyage San Francisco
C’est fou comme on a l’air heureux quand on sait qu’on va manger …
Petit déjeuner à Sausalito avant d'arriver à San Francisco. Carnet de voyage San Francisco
Au bar, comme les locaux !!!!

On fait ensuite une balade digestive et nous profitons des rayons du soleil.

Pause à Sausalito, juste avant d'arriver à San Francisco
Et c’est la dernière fois qu’on verra le ciel bleu avant un certain temps…

Pause à Sausalito, juste avant d'arriver à San Francisco

Pause à Sausalito, juste avant d'arriver à San Francisco
Vous le voyez arriver le “fog” là ???
Pause à Sausalito, juste avant d'arriver à San Francisco
Ah les voitures américaines… So Fashion !

A la Découverte de San Francisco

Le Golden Gate et le “Fog”

A peine le temps de digérer et nous voilà entrain de rouler sur le mythique Golden Gate… Accueillis comme il se doit par l’épais brouillard presqu’aussi célèbre que la ville elle même.

Photo du Golden Gate à San Francisco. Carnet de voyage San Francisco.

Arrivés à notre hôtel, on jète nos valises, on superpose toutes nos fringues les unes sur les autres parce qu’il caille et qu’on n’est pas hyper équipé* et on file à l’assaut de la ville !

* Si je vous dis Californie en Août c’est pas à la doudoune que vous pensez en premier, non ? Bah nous non plus...

San Francisco, here we come !!!!! (Pour ceux qui comme Mister B ne seraient pas totally fluent en English, ça veut dire “On arrive” ! )

A l’assault de la ville

Les rues de San Francisco lors de notre road trip en californie. Carnet de voyage San Francisco.
C’est bon Simone ? Tu gères le démarrage en côte ?

Un truc que nous n’avons jamais su faire tous les 2 c’est préparer un plan de visites quand nous sommes dans une grande ville… On sait toujours plus ou moins ce que l’on a envie de voir, mais on ne s’impose jamais de rythme militaire ou d’itinéraire fixe. Peut être parce que nous sommes deux citadins convaincus, mais les grandes villes ne nous font pas peur. Du coup pour San Francisco, on fait comme d’hab. Tiens et si on allait voir ça ?

Les Painted Ladies

Il est déjà 15h et on se décide donc à aller voir les “Painted Ladies”. Ce sont des maisons victoriennes, typiques de la ville, peinte en 3 couleurs. Il y en a plein San Francisco, mais celles que l’on veut voir, ce sont celles qui apparaissaient dans le générique d’une de nos séries d’enfants (La fête à la maison) et qui sont généralement celles qu’on désigne quand on parle des Painted Ladies de San Francisco. Ce sont en réalité, les plus anciennes de la ville.

Painted Ladies, San Francisco. Carnet de voyage San Francisco
Les Painted Ladies. Mademoiselle A aussi elle est “painted”😜 Bon pardonnez nous, on ne savait pas qu’on allait écrire un blog quand on a fait les photos, du coup c’est la meilleure que nous ayons 😉

San Francisco durant notre road trip en Califonie. Carnet de voyage San Francisco

Les rues de San Francisco

Bien sûr on y va à pied. Et je peux vous dire que San Francisco, ça monte vraiment !!!! Nous sommes de bons marcheurs et on adore ça mais j’ai découvert là bas des muscles (plus exactement des courbatures) insoupçonnés jusqu’alors.

San Francisco durant notre road trip en Califonie. Carnet de voyage San Francisco

Et quand enfin ça arrête de monter, ça redescend et là ça sent pas bon du tout ! Bah ouais, si tu descends c’est qu’il va falloir remonter !

San Francisco durant notre road trip en Califonie. Carnet de voyage San Francisco
Celle là quand va falloir la remonter, ça va tirer les gars !

Une fois vues les painted ladies, l’idée est de redescendre, à pied, jusqu’au Pier 39 et le Fisherman’s Wharf, hauts lieux touristiques de la ville, recommandés en N°1 par la majorité des blogs traitant de cette destination. Et nous voilà partis pour environ 2 ou 3h de marche.

De Hayes Valley au City Hall

Nous passons par plusieurs quartiers de San Francisco, et le constat est le même que dans beaucoup de villes américaines, en une intersection, tout change et l’on passe d’un quartier bourgeois endormis, à un quartier hipster survolté à un quartier populaire… Le tout sans changer de rue.

San Francisco durant notre road trip en Califonie. Carnet de voyage San Francisco
Ca aussi ce sont des “painted ladies” , en fait il y en a plein dans San Francisco.
San Francisco durant notre road trip en Califonie. Carnet de voyage San Francisco
Quartier hipster de Hayes Valley

Carnet de Voyage : Promenade dans San Francisco lors de notre road trip en californie

San Francisco durant notre road trip en Califonie. Carnet de voyage San Francisco
Hayes Street, des boutiques, des restos, des bars et des boutiques et des restos et des bars 😉 Super ambiance.
San Francisco durant notre road trip en Califonie. Carnet de voyage San Francisco
Le Transamerica Pyramid, 2ème plus haut building de San Francisco.

On passe devant le City Hall, et on continue notre descente en direction de Market Street qui est la rue commerçante de San Francisco.

San Francisco durant notre road trip en Califonie. Carnet de voyage San Francisco
Le City Hall, la Mairie de San Francisco

Pourquoi nous n’avons pas aimé San Francisco

Le quartier de Tenderloin ou Pourquoi il faut toujours écouter les blogs

Ne tenant absolument pas compte des informations concernant les quartiers à éviter, des itinéraires à suivre bref des conseils de blogs de voyages, nous avançons encore jusqu’à nous retrouver en plein quartier de Tenderloin et plus exactement sur la place du Civic Center.

Je ne saurais pas vous décrire la réalité de cet endroit tant il m’a choqué. Une place, séparée par une avenue relativement large et une centaine de sans abri, de part et d’autres de cette avenue. Dormant dans les arrêts de tram, assis sur les bancs, sur le sol… Certains entrain de faire leur besoin en plein jours… D’autres entrain de dealer… D’ailleurs plus que des sans abris ce sont en réalités des drogués, des fous qui parlent seuls, quelques mecs un peu voyou… Tous bien bien paumés.

La première réaction de Mademoiselle A a été la peur je vous l’avoue. C’est pas commun ce genre d’endroit… Et on ne sait jamais comment peut réagir un drogué en manque…
Et puis, en à peine quelques mètres, le malaise et la tristesse profonde ont pris le dessus… D’ailleurs on comprend vite que nous ne sommes pas en danger. Pas un seul n’a semblé s’apercevoir que nous étions là. On ne nous a pas parlé, on ne nous a rien demandé, nous étions transparents dans leur réalité. Et les autres touristes ou travailleurs qui passaient par là semblaient leur rendre la monnaie de leur pièce. Ils ne les regardent pas, ne les voient pas… 2 univers parallèles qui ne peuvent pas se voir… l’un parce qu’il est parti dans les brouillards de la défonce et l’autre parce qu’il s’est résigné je suppose et qu’il ferme les yeux…

On passe au milieu de corps endormis, les bras et les jambes noirs de s’être trop piqués, on avance vite parce que c’est trop dur, c’est trop triste…
Et après 900m de marche rapide, se dresse comme une insulte de plus, un crachat en pleine face, la boutique Fendi, puis celle de Dolce et Gabana, Dior etc…
On est dans la même rue, on a fait moins d’1km et se tiennent à cet endroit précis, le rêve américain et le prix qu’il coûte, face à face, sans se voir… A vomir !

Mademoiselle A éclate en sanglot. Parce que c’est dégueulasse, parce que ce sont des êtres humains, parce qu’elle ne peut rien faire. Mister B se taît, parce qu’il n’y a rien à dire, parce qu’il irait bien casser la gueule aux responsables, parce qu’il ne veut pas de ce monde là.

Bref on est là, comme 2 cons… On ne sait pas quoi faire, on a raté le stand où ils vendaient les lunettes pour ne pas voir et maintenant on est en colère et triste… Et à cet instant précis messieurs-dames, se dessinent un peu plus clairement notre besoin de changer de vie… mais ça on y reviendra plus tard.

Reprendre nos esprits dans Litlle Italy

On se calme un peu, on se parle pour désamorcer, on se rend compte que ce n’est sans doute pas si simple que notre analyse à chaud.

Et puis on reprend notre marche. Comme des zombies. Comme tout le monde finalement. Bah non, on ne vaut mieux que personne, et nous n’avons pas changé notre voyage pour nous investir dans une cause juste.

Non, non, on a fait les touristes à 2 balles et on a continué à avancer… (ah bah au fond on avait pas trouver les lunettes pour ne pas voir, mais on a dû trouver le spray pour oublier…)

 

Carnet de Voyage : Promenade dans San Francisco lors de notre road trip en californie

Carnet de Voyage : Promenade dans San Francisco lors de notre road trip en californie

Carnet de Voyage : Promenade dans San Francisco lors de notre road trip en californie

Le Pier 39 ou pourquoi il ne faut jamais écouter les blogs

Et nous arrivons donc au fameux Pier 39 avec dans l’idée, recommandée par nos lectures virtuelles, de dîner ensuite au Fisherman Wharf…

Et là, c’est le drame !

Carnet de Voyage : Promenade dans San Francisco lors de notre road trip en californie

Pier 39, San Francisco

Imaginez une jetée en bois qui s’avance sur l’eau, bordée de part et d’autres de boutiques de souvenirs, des lumières néons et de la musique de fête foraine, des stands de barbe à papa, gauffres, glaces et tout ce que les Etats Unis ont fait de pire en terme de restaurants (lire notre avis sur Bubba Schrimp par exemple). C’est aussi un haut lieu pour l’observation de la Simone en milieu naturel…
Et là, surtout après ce que nous venions de vivre, c’était juste trop pour nous. Nous n’avions qu’une envie, FUIR !!!!

Absence totale d’authenticité, crée de toutes pièces pour les touristes, la musique qui hurle… Vraiment absolument tout ce que l’on déteste réunit en un seul endroit.

Quand on pense que le Pier 39 se retrouve régulièrement dans les “INCONTOURNABLES” de San Francisco…

Nous on le classerait plutôt dans la catégorie : Si vous n’avez plus rien d’autre à faire à San Francisco et qu’il vous reste du temps… Mais au fond c’est une question de point de vue…

Carnet de Voyage : Promenade dans San Francisco lors de notre road trip en californieCarnet de Voyage : Promenade dans San Francisco lors de notre road trip en californie
Alors oui, tout au bout, il y a des lions de mer qui se prélassent sur les pontons.  (Il y a aussi Marcel qui fait des blagues : Hey Momone, on dirait ta jumelle !) Mais, sincèrement, si vous êtes en road trip dans l’ouest vous aurez l’occasion d’en voir beaucoup d’autres dans des endroits bien plus sympa… (Des Marcel et Simone aussi, soyez tranquilles vous en croiserez d’autres…)

Fisherman Wharf, ça sent le touriste

Quant au Fisherman Wharf, oui bah maintenant qu’on est au Pier 39, on y fait un tour mais hors de question d’y manger… Tout nous crie “piège à touristes”… De toutes façons, l’état d’esprit n’y est pas!

Carnet de Voyage : Promenade dans San Francisco lors de notre road trip en californie

Du coup on rebrousse chemin et on va se manger un plat de pâtes au sanglier qui réconcilie avec la vie. Le tout dans le little Italy local, animé et joyeux où nous terminerons la soirée autour d’un verre de vin et d’une conversation sans fin lors de laquelle nous prenons notre décision, en rentrant, on vend le bar et on se casse…

Pourquoi on a quand même aimé San Francisco

Balade le long des quais

Le lendemain, nous décidons d’aller nous balader le long des quais et de se rendre jusqu’au Ferry Plaza Farmer Market.

Balade dans San Francisco lors d'un road trip en Californie

Balade dans San Francisco lors d'un road trip en Californie
La prison d’Alcatraz.
Balade dans San Francisco lors d'un road trip en Californie
l’Art de la juxtaposition des fringues… il faisait vraiment froid !

Balade dans San Francisco lors d'un road trip en Californie

Balade dans San Francisco lors d'un road trip en Californie

Et on y arrive après une agréable marche apéritive de 2h (Elle est maline Mademoiselle A, elle élimine les calories avant même de les avoir consommées).

Balade dans San Francisco lors d'un road trip en Californie

Balade dans San Francisco lors d'un road trip en Californie

Là se mêlent gaiement, touristes et locaux au milieu des échoppes trendy et des restaurants à la mode. On s’arrête pour prendre l’apéro avant d’aller prendre le “cable car” en direction de Chinatown…

Farmers Market San Francisco : Dégustation d'huîtres

Balade dans San Francisco lors d'un road trip en Californie
Des huitres vendues à l’unité et un bol de vin blanc dans un verre en plastique ? Le bonheur made in USA !

Le mythique “Cable Car”

Avis de recherche :
On recherche 2 adultes. Ils ont été aperçus pour la dernière fois lorsqu’ils sont montés dans le Cable Car… A peine démarré, ils avaient disparus. A leur place 2 gamins morts de rire avaient pris position… 😉

Cable Car : San Francisco, lors d'un road trip aux Etats Unis

Cable Car : San Francisco, lors d'un road trip aux Etats Unis

Cable Car : San Francisco, lors d'un road trip aux Etats Unis

Cable Car : San Francisco, lors d'un road trip aux Etats Unis

Chinatown

Et puis on rentre dans Chinatown. Et nous, comme lors de notre visite du Chinatown de New York, on ADORE !

Chinatown San Francisco, lors d'un road trip aux Etats Unis

On flâne dans les rues, entre les dragons et les oeuvres de street art…

Chinatown San Francisco, lors d'un road trip aux Etats Unis

Chinatown San Francisco, lors d'un road trip aux Etats Unis

C’est coloré, c’est vivant, c’est frénétique, il y a des touristes et des locaux, ça sent bon la cuisine et les épices…

Alors on rentre dans un petit boui boui. On commande un plat “low spicy please” qui nous tue le palais tellement ça pique… mais qu’est ce que c’est bon !

Chinatown San Francisco, lors d'un road trip aux Etats Unis

Le Castro de jour et Hayes Valley by night

Nous passons l’après midi dans le Castro, le quartier de la communauté LGBT où même les passages pour piéton ont cessé d’être mornes.

Castro San Francisco, lors d'un road trip aux Etats Unis

Castro San Francisco, lors d'un road trip aux Etats Unis
Castro Theatre : Cinema classé monument historique qui donne son nom au quartier de Castro.

Nous y sommes en plein jour, du coup pas de dancing queen ni d’ambiance de folie, mais le quartier est sympa.

Castro San Francisco, lors d'un road trip aux Etats Unis

On ira ensuite écouter du Jazz dans un piano bar.

Et au diner, ce sera un restaurant Grec que Mademoiselle A avait repéré depuis son fauteuil barcelonais…

Diner chez Souvla, San Francisco.
Qu’est ce que je vous disais, on a toujours l’air heureux quand on mange, c’est dingue !

Enfin plus exactement elle avait repéré le dessert : Un yahourt grec glacé surmonté d’un crumble de Baklava…. le bonheur dans un pot en carton !!!!

Une petit tour au Présidio et puis s’en vont

Une dernière nuit et un dernier tour dans les rues de San Francisco, le temps d’un petit dej et de faire laver notre linge par un des nombreux pressing qui offrent un service de lavage de linge au poids, et nous voilà repartis vers de plus folles aventures.

Presidio Theatre, cinéma dans le quartier du même nom à San Francisco
Presidio Theatre, encore un cinema qui q donné son nom au quartier où il se trouve.
Golden gate, San Francisco
Bye bye le Golden Gate, et surtout bye bye le Fog !!!!

Ressentis et conclusion

Si nous sommes 100% honnête, nous avons évidemment énormément aimé la ville de San Francisco. Les côtes incroyables, les petits quartiers vivants qui nous rappelaient parfois les quartiers parisiens que nous aimons. Lorsque l’on reste sur les sentiers battus, la vie est douce et la ville est belle. Nous avons même croisé dans San Francisco, des petits commerces de proximité, poissonnerie, boucherie etc… Les restaurants, les bars et les terrasses sont toujours pleins, et l’ambiance de la ville est vraiment enivrante… Malheureusement, c’est à San Francisco que nous avons pris conscience d’une autre réalité. Nous nous sommes rendus comptes que dans le pays de l’oncle Sam, l’absence de couverture sociale telle qu’on la connaît chez nous laisse littéralement des gens en grande souffrance dans les rues. Les inégalités sociales sont encore plus flagrantes qu’en France ou en Espagne (et c’est déjà pas la joie chez nous hein). Du coup, San Francisco restera pour nous la ville où nous avons un peu perdu notre insouciance de vacanciers… Finalement, cette ville nous aurions dû l’adorer mais elle reste associée dans nos coeur à un souvenir triste et nous sommes déçus de ne pas avoir pu l’aimer comme elle méritait. Mais c’est aussi ça le voyage, découvrir, pas seulement les belles choses, mais aussi la réalité, aussi dure soit elle.

_________________________________________________________________________

N’hésitez pas à réagir à notre article. Partagez nous votre point de vue sur San Francisco. Donnez nous envie d’y retourner… Bref laissez nous un petit commentaire, nous serons ravis de discuter avec vous.

Si vous voulez connaître nos bonnes adresses “foodies” à San Francisco, nous avons dédié un article à nos adresses gourmandes à San Francisco.

Si cette article vous a plût, n’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest ⇓

Carnet de voyage en amoureux à presque 40 ans. Pourquoi nous n'avons pas aimé San Francisco

Et si vous souhaitez partager notre article sur les réseaux sociaux, c’est par ici ⇓

Mademoiselle A

Diplomée en tourisme, je parle 4 langues. Je suis une amoureuse des voyages et des autres. Trouillarde invétérée je dépasse mes peurs dès que je m'envole vers d'autres contrées. Je fais confiance à la vie et à Mister B, mon mari et compagnon de voyage depuis plus de 12 ans. Je suis la plume de ce blog construit à deux autour de nos aventures passées et futures.

Cet article a 33 commentaires

  1. Je ne me lasse pas de vous lire. C’est tellement vivant, joyeux et simple. Encore un bon moment passé avec vous. Merci

    1. Merci pour ton soutien indéfectible. Je sais qu’il y a des articles qui te plaisent plus que d’autres, mais c’est chouette de savoir que je n’écris pas uniquement pour moi et que j’ai des lecteurs fidèles 😉

  2. Et la grisaille on en parle ? Meme sentiment que vous pour cette ville… pas le coup de coeur attendu…

  3. Hello !
    Toujours un bonheur de vous lire 🙂 🙂
    je suis ravie de lire votre retour nuancé et honnête… !!!
    Il y a tant de choses qui parfois sont sur-ou sous côtées, qu’un peu de patte réaliste fait du bien dans ce monde de bullshit 😉

    1. Merci beaucoup ! C’est vrai que le monde du blog est parfois un peu trop lisse et je crois que c’est important de donner un ressenti réel. Après évidemment, ça reste notre vécu et en aucun cas on ne veut imposer notre expérience comme une vérité absolue. Mais oui, dans un monde un peu trop souvent édulcoré pour plaire aux éventuels annonceurs plutôt qu’aux lecteurs, on fait comme toi, et on essaye de lire et de prendre du temps avec les bloggeurs sincères. Avec les vrais gens finalement 😉

  4. J’adore votre article, il est vrai, authentique comme vous…vivants🤗! Je ris en vous lisant, Mais je suis aussi toute émotionnée😳 …et bien qu’ a cela ne tienne j’ai quand même envie de marcher sur vos pas et de faire ma propre expérience haha! Je te rejoins totalement sortir des sentiers battus cest prendre le risque De découvrir des réalités bien moins lisses, c’est parfois un choc positif ou négatif mais on n’en sort pas indemne! C’est comme partir au Cambodge pendant un mois et revenir en France au moment de Noël, toute cette société de consommation 🤢…San Francisco restera gravée à sa façon en tout cas comme le point de départ de votre Aventure: là où tout à commencer pour vous!

    1. Alors que ce soit clair, on vous encourage à y aller. San Francisco c’est une super ville et de toutes façons à découvrir par soit même. D’abord il n’y a pas de vérité absolue dans le voyage, mais des ressentis et des moments… Et loin de nous l’idée de vouloir imposer une vision négative de la ville ou de déconseiller d’y aller au contraire… Ce n’est que notre point de vue et notre expérience là bas, et au fond ce que nous n’avons pas aimé c’est la réalité du système américain. La ville elle n’y est pour rien. Mais comme tu dis, nous aurons toujours un souvenir un peu spécial de San Francisco par ce que c’est aussi le constat de l’état de notre monde qui nous fait changer de cap radicalement. Bon et vous maintenant vous avez 2 missions : aller à SF et écrire un super article qui nous donnera envie d’y retourner 😉 On vous embrasse

  5. J’ai beaucoup aimé San Francisco !
    Il y a beaucoup de choses à voir !
    Dommage que la misère sociale américaine ait pollué votre séjour là-bas… Ca aurait été le même ressenti dans n’importe quelle grande ville américaine. Malheureusement, c’est San Francisco qui a pris…
    Je invite à découvrir ma page sur San Francisco sur mon site http://gbrisse.free.fr/Voyages/san_francisco.htm
    A bientôt
    Guillaume

    1. Nous te rejoignons à 100%, la ville est riche et pour s’y ennuyer il faut vraiment le vouloir. Mais comme tu dis, ce constat aurait pu nous arriver à Los Angeles, San Diego, Vegas ou même New York et c’est notre ressenti à San Francisco qui en a pâti… Bon on modère quand même nos paroles hein, on reconnait que la ville est géniale simplement c’est dommage parce que quand on y pense on a ce sentiment de tristesse qui vient avec nos souvenirs de la ville… Mais on est pas du genre à s’avouer vaincu si facilement, et on est tout à fait du genre à y retourner pour un 2ème round 😉

  6. J’adore vous lire , chaque article je le trouve juste et les images sont magnifiques. Ce texte change de tous ceux qui vendent juste du rêve à 100%, car souvent des tristes réalités se cachent derrière de belles grandes villes, après cela ne rends pas la ville moins belle mais on prends conscience que bon la misère existe à coté du fameux rêve américain. Malgré tout c’est un ville que j’ai envie de visiter 🙂

    1. Merci Florence pour ton retour ! Concernant San Francisco, ça n’est que notre expérience et on espère que chacun de nos lecteurs aura envie d’y aller pour se faire sa propre opinion et j’espère en avoir un autre retour.
      Il n’y a pas de vérité absolue ni en voyage ni dans la vie.
      Nous avons le souvenir d’avoir croisé des gens qui revenaient de Turquie juste avant qu’on y entre nous même lors de notre premier voyage au long cours. Ils avaient détesté et nous dépeignaient un tableau vraiment terrible… Et au final pour nous la Turquie restera notre plus grand amour de ce voyage…

  7. San Francisco n’est pas une ville que j’ai vraiment aimé. C’etait A voir mais c’est tout.

    1. Je ne vais pas te contredire car notre ressenti sur la ville est également mitigé. Mais je suis d’accord avec toi, c’est quand même à voir, et on encourage tous les gens qui voyagent en Californie à aller la découvrir, ne serait ce que pour se forger son opinion personnelle…

  8. Comme toutes les grandes villes, il y a les bons et les mauvais quartiers si je puis dire. Certes quand on est en road trip, on a tendance à vouloir voir le bon côté des choses, de la ville et oublier la misère ne serait-ce qu’un instant. Mais après tout c’est la vie. Et pour votre escapade en front de mer, ça m’a rappelé une visite à Bruxelles après plus d’1h de bus, pour aller THE FRITES de la Belgique, on est arrivé devant un petit stand pour découvrir des frites pas si exceptionnelles que ça. Votre escapade donne tout de même envie d’aller visiter San Francisco.

    1. Merci beaucoup pour ton retour, c’était tout à fait le but de notre article. On voulait expliquer notre sentiment mais malgré tout encourager les gens à aller découvrir San Francisco. Comme tu dis, le problème ce n’est pas la ville en soi sinon la réalité sociale aux Etats Unis…
      Et en ce qui concerne les lieux trop touristiques archi recommandés, tu n’imagines pas à quel point ça nous énerve. Quand tu trouves un restau que la terre entière recommande et qu’en réalité tu te rends compte que c’est vraiment bidon, je me demande réellement quelle est la valeur ajouté des bloggueurs qui relayent ce genre d’adresses… enfin c’est comme ça, il faut de tout pour faire un monde, et ce qui ne nous plait pas peut plaire à d’autres.

  9. Comme ça, je dirais que c’est pas une ville qui m’attire. Et pourtant, à travers tes photos je vois des choses qui pourraient me plaire, bon après si justement il y a que tes photos d’interessantes, c’est peut-être pas assez pour faire le déplacement :p Enfin, je me comprends 🙂
    Par contre, les maisons Victoriennes je suis FAN

    1. La ville est belle et l’architecture vraiment chouette, ça change complètement des grandes villes américaines. Et puis il y a l’ambiance de la ville qui malgré tout n’est pas désagréable. Après je ne vais pas te mentir, pour nous c’est une destination à découvrir lors d’un road trip en Californie. Ce serait dommage de ne pas en profiter pour la visiter. Mais effectivement, on ne l’envisagerait pas comme une destination en soi…

  10. Au début je lisais et j’étais là “je veux y aller, c’est super joli”. Et puis lorsque vous avez abordé les SDF et ces 2 réalités qui se cotoyaient… Ca me fait mal et me donne moins envie d’y aller. Je ne pensais pas que dans cette ville si “bobo/gaucho” des gens puissent dormir dehors 🙁
    Meric en tout cas pour cet article !

    1. C’est vraiment ce qui nous a choqué, je crois qu’au fond, on savait bien que cette réalité existe aux USA mais on ne s’attendait pas à la voir de si près à San Francisco dont on se faisait une idée plus sociale et plus humaine. Malgré tout, on ne peut pas déconseiller la destination en soi, c’est une ville à découvrir. Mais au fond, là bas comme ailleurs, c’est important de voyager en connaissance de la réalité.

  11. J’adore ton style d’écriture Mademoiselle A. à chaque fois je m’y crois 🙂
    C’est dommage que vous ayz vécu cette “mauvaise” expérience, même si malgré tout vous avez aussi passé un bon moment. C’est une ville que je voudrai vraiment visiter !!

    1. Merci Laurane pour ton compliment, ça me motive à continuer ce genre de commentaires 😉
      Concernant San Francisco, c’est clair que ça reste une ville à découvrir. Et puis ce n’est pas parce que notre expérience n’est pas positive à 100%, que la tienne ne le sera pas. On l’a partagée juste pour que les gens qui nous lisent et qui vont la visiter, soient au courant, aussi , de cette réalité.
      Quand tu iras, dis nous ce que toi tu as vécu 😉

  12. Je n’ai jamais été à San Francisco mais c’est une ville qui m’attire !!! Bon par contre je pensais pas que ça montait et descendait autant… remarquez quand vous faites ça en voiture vous avez l’impression d’être sur un Grand Huit 😀
    Le Pier, je vois ce que c’est, avec des attractions, il y en a plein en Angleterre et j’avoue que j’aime bien 😉
    Pour ce qui est des SDF, malheureusement, dans toutes les grandes villes il y en a dans les grandes rues et devant les entrées des magasins :/ Et on peut rien faire, à part leur donner un truc à manger (souvent l’hiver j’achète des barquettes de jambon que je donne à 1-2 SDF avec un chien, comme ça ils peuvent aussi partager avec le chien).

    1. Je te jure que les côtes sont impressionantes !!!!! Mais oui c’est bon pour le fessier, et en voiture ça fait manège 😉
      Pour le Pier, c’est notre ressenti à nous, et nous ne jugeons jamais ceux qui ont d’autres goûts que les nôtres, j’espère que ca se comprend dans mon article car je ne voudrais offenser personne et je suis loin de croire que nous sommes parfait. Ce que je partage s’appuie toujours sur nos expériences et notre sentiment mais j’essaye de ne jamais l’imposer comme une vérité ni un jugement.
      Et pour les SDF ce qui nous a fait bizarre c’est que justement ce n’était pas comme ce que l’on connait en Europe. Nous sommes parisiens expatriés à Barcelone, autant te dire que malheureusement, des SDF on en croise beaucoup. Mais ici, ils acceptent de la nourriture, te demande de l’argent pour survivre etc… ce qui nous a fait bizarre à SF c’est que justement ils avaient l’air d’être complètement déconnectés de la réalité… On ne nous a jamais demandé une cigarette ou de l’argent, rien … pas de pancarte de mendicité non plus… En fait, plus que des SDF, à Tenderloin c’étaient des drogués et des fous et ça nous a vraiment remué.
      Pour autant, on recommande vraiment cette ville, et puis l’important c’est d’aller se faire sa propre expérience ! Au fond, c’est pas San Francisco qui ne nous a pas plût, c’est la politique sociale américaine.

  13. J’ai adoré lire votre article même si il dépeint une réalité pas toujours joyeuse. Mais c’est bien aussi de montrer les deux facettes d’un pays et pas seulement celle qu’on a envie de voir ! Je trouve que peu de blogs voyage le font malheureusement (enfin, j’ai l’impression)…
    Malgré tout, San Francisco a l’air tout de même d’être une très jolie ville (les Painted Ladies <3) et si j'y vais un jour, je garderai en tête votre expérience, c'est certain !

    1. Merci pour ta réponse. C’est exactement ce que je cherchais en écrivant cet article. Donnez notre expérience sans quitter l’envie d’aller visiter la ville mais juste avec les idées claires sur le fait que cette réalité existe. Si tu y vas un jour, raconte nous comment toi tu l’as vécue, je suis sûre que super bien car au fond chaque expérience est différente 😉

  14. Coucou ! Hé, mais le design de votre blog a changé là ??? C’est super, ça claque carrément !
    Bon, concernant San Francisco j’aurais aussi énormément d’attentes, cette ville est un mythe, une légende… Et pourtant, on peut-être déçus, je le conçois. Bon, votre propos est quand même nuancé, il y a de bonnes raisons d’apprécier cette ville, quand même ♥

    1. Ouiiii on essaye d’avoir l’air un peu moins brouillon 😉
      Et pour SF, bah ouais c’est la ville qui fait rêver en Californie donc les attentes sont grandes !!! Mais je suis sûre que si tu y vas un jour, tu auras un autre vécu que le nôtre. C’est ça qui est cool dans le voyage. Se servir des ressentis des autres mais se forger sa propre histoire 🙂

      1. Exactement 🙂 C’est pour ça que je déteste l’expression “Hors des sentiers battus” un voyage reste une expérience unique et singulière à l’image de celui qui le vit, peu importe que le lieu ai été visité par des dizaines ou des milliers de personnes !

  15. C’était très agréable de voyager avec vous à travers cet article! J’espère un jour aller à San Francisco. Merci pour ce partage sincère de votre expérience. Je comprends que vous ayez été attristé. Au moins ce voyage aura été réellement représentatif de la réalité car souvent on est souvent dans une bulle paradisiaque touristique qui empêche d’aller au delà des plaisirs de vacances.
    Tia

    1. Nous te souhaitons de faire ce voyage un jour car c’est vraiment mythique… Mais effectivement, c’est pas parce que nous on est dans notre bulle en vacances qu’il faut oublier les réalités sociales du pays qui nous accueille…

  16. Ah là là, j’avais zappé cet article ^^ !

    San Francisco est la première ville que je veux visiter quand j’irai aux Etats-Unis. J’ignore pourquoi mais j’ai toujours été attirée par San Francisco, peut-être que j’ai vécu là-bas au cours d’une vie précédente. Et comme tu le dis, il y a l’aspect flower-power-peace-and-love de cette cité… ça doit parler à mon côté hippie.

    Cependant je comprends que vous ayez été choqués par ce que vous avez vu. J’ai toujours envie d’y aller mais au moins maintenant je serais prévenue (parce que c’est effectivement la première fois que j’entends parler de cet aspect de San Francisco). C’est fou, parce que j’aurais cru que s’il y a bien une ville aux USA dans laquelle les SDF ne seraient pas laissés à l’abandon ce serait San Francisco, c’est tout de même un modèle en matière d’avancées sociales et écologiques. Comme quoi…

    D’ailleurs, sur le même sujet, puisque vous avez le projet d’aller en Inde, toutes les personnes que je connais qui y sont allées m’ont dit la même chose : il faut avoir le cœur bien accroché parce que la misère qu’on voit là-bas n’est en rien comparable avec celle que l’on croise en Europe, et que cela peut causer un choc assez violent. Il faut donc y être préparé.

    1. Ah c’est clair que la flower power génération n’est pas pour rien dans notre fascination pour la ville. Et je te souhaite d’aller t’y forger ta propre impression.

      Pour l’Inde, effectivement, nous sommes prévenus. La misère y est terrible et les castes tellement ancrées dans la société Indienne qu’il sera forcément difficile pour nous de le comprendre. On y va averti, avec l’esprit ouvert, et prêt à être surpris, choqué et bouleversé… Hâte de pouvoir vous raconter comment nous le vivons.

Laisser un commentaire

Fermer le menu