Ah la Napa Valley. Encore un rêve pour nous…
En plus d’être passionnés de voyages, nous partageons tous les deux un autre amour commun. Nous sommes amateurs de vins… Genre pour de vrai. Pas genre du vin pour chercher l’ivresse. Non, du vrai bon vin. Même si souvent le résultat est le même… On en a même fait notre métier… Tout ça pour dire qu’on est pas alcooliques hein, nous sommes amateurs de vins.

La route des vins à la Napa Valley
Bonjour, je m’appelle Mister B, et moi aussi, je suis amateur de vin…

Bref, nous avions donc décidé de faire escale lors de notre road trip américain dans la région viticole la plus célèbre des Etats Unis, la Napa Valley.

La Napa Valley by night

Il est presque 19h30 quand nous arrivons à Calistoga, une des petites villes de la Napa Valley. Et là, c’est bienvenue dans le film. Absolument magique. La nuit commence à tomber et les terrasses des propriétés vinicoles commencent à allumer leurs lumières laissant apparaître des tables et des chaises sous les pergolas.
Les patios sont remplis par d’autres amateurs de vins, on entend les rires et une petite musique jazz qui s’échappent de chaque château, de chaque restaurant… Entre les villas, les vignes à perte de vue… Ca sent bon les amis !

Vous la voyez venir la soirée romantique à boire du vin et à refaire le monde en mangeant des plats raffinés ? Bah Mademoiselle A aussi elle la voit bien… enfin pour l’instant.

D’abord il faut aller installer le campement. La Napa Valley a ça de particulier, c’est absolument hors de prix. Surtout en Août. Du coup, la cheftaine de l’organisation a trouvé LA solution. Un petit camping dans un parc régional.
On tourne à gauche, on entre dans ledit parc. Il fait nuit noire. Il n’y a personne pour nous accueillir. Il n’y a pas la moindre lumière le long du chemin hormis celle du bloc sanitaire… c’est la natuuuuureeeee. Mais pas la nature qui fait rêver. Non à ce moment là, c’est la nature qui fait peur. Et on bascule de Wisteria Lane a Elm Street en 3 secondes*

Mister B se met à positiver à haute voix en priant très fort pour que n’arrive pas ce qui, bien sûr, arriva :

JE RESTE PAS ICI !!!!! Y’a des bruits bizarres, on va se faire bouffer par un chacal, piquer par un serpent, et je suis sûre que notre emplacement est pile sous un nid de frelons… Courageuse mais pas téméraire Mademoiselle A (et tu veux aller vivre comme une nomade en Inde ma belle ??? 😅 )

Finalement après quelques négociations (Tu me fais chier, on plante la tente et on verra demain!), on finit par s’installer, éclairés par les phares de la voiture.
Je rappelle ici que nous ne sommes pas du tout équipé, nous avons la tente et les duvets mais aucune lampe torche. Et notre sens aigu du style et de la mode nous a retenu jusque là d’investir dans une lampe frontale… (Je crois que c’est Cristina qui a dit : Ma chérie ça va pas du tout la lampe frontale !)

Du coup, il n’est pas loin de 21h30 quand enfin tout est fait et 21H30 en Californie, c’est l’heure à laquelle les restaurants ferment… Adieu soirée romantique sous la verrière…

*Wisteria Lane c’est la rue où vive les héroïnes de “Desperate Housewives” genre bourgade bourgeoise des Etats Unis et Elm Street, c’est la rue où vivent les victimes de Freddy Krueger dans le film d’horreur “Les Griffes de la Nuit”

Du vin made in Napa Valley

Après s’être endormis dans une nature hostile, à l’affût du moindre bruit, persuadée que nous ne survivrions pas, le matin a une toute autre teinte. C’est un pivert qui nous réveille, puis en ouvrant la tente, c’est le bal des écureuils… Et vous savez quoi ? Pas de frelon en vue… RAS. C’est beau, c’est calme, c’est la nature qui fait rêver.

On a rendez vous à 11h pour notre première dégustation de vin, et vue les prix et l’ambiance de la ville hier soir, on se met sur notre 31 pour aller faire la visite. Sincèrement je pense que personne dans la ville n’aurait pu dire, en nous voyant, qu’on jouait les Robinsons Crusoés dans le camping du coin.

Dégustation de vin à la Napa Valley
Ca se voit pas là qu’on a dormi au milieu de la jungle ?!

Je ne sais pas si c’est l’heure matinale ou la politique de la maison mais nous nous retrouvons pour une dégustation privée avec le propriétaire des lieux. On goûte des vins dans un cadre de rêve, face à la petite exploitation familiale des Tedeschi, et on parle de vin… c’est le bonheur.

Napa Valley, domaine Tedeschi

La route des vins à la Napa Valley

La route des vins à la Napa Valley

Bon ouvrez vos livres à la page 22, sortez vos cahiers et commencez à noter :

La tradition vinicole fera son apparition dans les années 70 en Californie.
Dans la Napa Valley, le cépage qui s’épanouit le plus c’est le Cabernet Sauvignon (si tu veux du pinot noir tu vas à Sonoma ok?!)

En Californie le climat c’est pas vraiment la Bourgogne. Du coup pas de gelée, pas de perte et des vendanges fin octobre.
Dans la Napa Valley, on coupe toutes les vignes tous les 5 ans (hop à dégager, t’es trop vieille pour ce métier).
Enfin pas vraiment toutes toutes, y’a des pistonnées. Ce sont un peu les Sharon Stone de la vigne. T’es plus toute jeune mais qu’est ce que t’es bonne… (la vigne hein pas Sharon je ne me serais pas permise).
Donc ils ont quelques bouteilles de vin “vieilles vignes” qui ont une vingtaine d’années. A titre d’information, en France, ce qu’on appelle “vieilles vignes” ce sont des des vignes qui peuvent avoir plus d’un siècle. (ça se sent là, que c’est notre métier ? 🤔)

La route des vins à la Napa Valley

Evidement ils ont les meilleurs équipements, les meilleurs fûts et les meilleurs tout…

La route des vins à la Napa Valley

En tous cas le vin est bon! Et après avoir gouté 1 sauvignon Blanc, 1 gamay Rosé et 3 rouges (un Merlot, Un Cabernet Sauvignon et un Pinot Noir) … bah on est bourré !

On avale la boite entière de gressins mise à disposition des visiteurs comme si on avait pas mangé depuis 6 jours et on va prendre l’apéro chez Francis.

Napa Valley : Domaine Francis Ford Copolla

Du Jazz made in Napa Valley

Après toutes ces émotions, on a besoin de manger et on a justement repéré un BBQ qui programme du Jazz cet après midi. C’est, bien entendu, notre mélomanie profonde qui nous a poussé en ce lieu… mais bon la viande cuite 10h au barbecue n’était pas mauvaise non plus.

Restaurant et Jazz à la Napa Valley

Le show est au top et les musiciens vraiment talentueux… Et nous passons l’après midi à nous régaler les oreilles au milieu de ce jardin qui sent la fleur et la viande grillée.

Restaurant et Jazz à la Napa Valley

Restaurant et Jazz à la Napa Valley

Restaurant et Jazz à la Napa Valley

Pour la soirée, on se rend compte que les américains sont des amoureux des clichés.
En fait, du jazz en live, il y en a dans tous les cafés, dans tous les restaurants, éclairés à la bougie et aux petites guirlandes lumineuses.. Quoi sinon pour accompagner le vin ? Du coup, on se laisse porter, heureux et un peu ivres et on rentre encore plus dans le film au son de Stand by Me chanté par un crowner plus vieux que la plus vieille vigne californienne.

Restaurant et Jazz à la Napa Valley

Notre super accent “Frenchie” nous attire la sympathie des gens du coin. Et nous passons la soirée à parler avec nos hôtes du moment, ravis que des visiteurs étrangers soient venus jusqu’à eux. Calistoga n’étant pas la ville généralement choisie par les touristes pour leur séjour.

C’est un peu saouls que nous rentrons retrouver nos piverts et nos écureuils, habillés comme des papes, au milieu de nulle part… On s’endort avec un sourire au lèvre parce le lendemain nous reprenons la route vers une ville que l’on attend avec impatience : San Francisco.

Conclusion

Des paysages splendides de campagne verdoyante et de vignes à n’en plus finir. Des vins délicieux, des gens accueillants et de la musique à tous les coins de rues. La pause vacance parfaite au milieu des vacances. On a beaucoup aimé ces moments gourmands à la Napa Valley. Quel plaisir de déguster des vins au milieu des vignobles… Et les gens là bas, peut être aidés par l’ivresse, ont été d’une chaleur incroyable.
Ce n’est pas la route la plus empruntée lors d’un road trip aux états unis, mais sincèrement on recommande vraiment. Prenez le temps de faire un détour pour aller déguster le nectar des dieux made in USA. Car finalement, quand le film est bien fait, ce n’est pas désagréable de se laisser tomber dans le cliché.

La route des vins à la Napa Valley  La route des vins à la Napa Valley

_________________________________________________________________________

Vous avez découvert vous aussi la Napa Valley ou vous prévoyez de le faire ? Vous avez des questions sur le vin californien ? Vous avez trop bu et vous voulez nous faire une déclaration d’amour ? C’est juste en dessous en commentaire 😉

Pour épingler cet article sur Pinterest, c’est par ici 

Carnet de Voyage à la découverte de la Napa Valley en Californie. Récit de notre étape dans la vallée du vin lors de notre roadtrip de 3 semaines dans l'ouest des Etats Unis.

Mademoiselle A

Diplomée en tourisme, je parle 4 langues. Je suis une amoureuse des voyages et des autres. Trouillarde invétérée je dépasse mes peurs dès que je m'envole vers d'autres contrées. Je fais confiance à la vie et à Mister B, mon mari et compagnon de voyage depuis plus de 12 ans. Je suis la plume de ce blog construit à deux autour de nos aventures passées et futures.

Cet article a 13 commentaires

  1. toujours aussi sympa et joyeux à lire… je suis une fan de vos histoires

  2. J’avais une mauvaise image (à tort) du vins américains (chauvine ? moi ?) en tout cas ça m’as donner envie de connaitre ce lieu merci 🙂

    1. Ahaha on va pas se mentir, nous aussi on partait avec des apriori et finalement ils le font très bien… faut dire qu’ils ont été à bonne école puisqu’ils ont commencé par se former auprès des vignerons et oenologues français. Et le climat est tellement favorable que les raisins sont super heureux là bas… Pour notre plus grand bonheur 😉

  3. Tu me fais TROP RIRE ! D’autant plus que j’ai l’impression de lire comment je réagirais placée dans la même situation 🙂

    Cristina, elle est sympa, mais elle dit pas mal de bêtises, hein. Par exemple, elle dit que les rondes ne doivent pas dévoiler leurs bras, même en été. Sauf qu’elle est bien gentille mais je vis sur la Côte d’Azur où il fait parfois 35 en été, donc bon. Puis je dévoile mes jambonneaux SI J’AI ENVIE, CRISTINA. Tout ça pour dire que la lampe frontale je dis oui – et promis, je ne te balancerai pas à Cricri !

    Ils ferment les restaurants à 21h30 ? En plein été ? Mais comment arrivent-ils à vivre ? Purée je n’ose même pas imaginer si les restaurateurs s’amusaient à faire ça en France… Il y aurait des émeutes !

    Bon par contre j’ai un aveu à faire : je n’aime pas le vin. A la rigueur un blanc très sucré ça passe mais c’est tout. Mon truc à moi c’est le champagne (faut dire aussi que c’est le seul alcool qui ne me rend pas malade). C’est mon seul goût de luxe, en même temps. Je me demande si Cristina approuverait. Sûrement, non ? Parce que le champagne, ça fait claaaaaaasse, ma chériiiiiiiie.

    Du coup je pense que je vais éviter de révéler à Cricri que je porte des leggings, ça va gâcher l’ambiance 🙂

    1. Tu portes des leggings ???? Mais c’est sooooooooo californien !!!!! La bas elles sont toutes en legging!!! C’est parce qu’elles ont Yoga… ou qu’elles font semblant d’avoir Yoga, ça j’en sais rien… 😉 Quoi qu’il en soit, vive le champagne, les jambonneaux et la lampe frontale ! Au plaisir de te lire, ici ou sur ton blog 😉

      1. Ha ha ha et bim dans ta face Cristina ! Je suis trop hype en Californie.
        Bon je n’y vis pas, mais ceci est un détail 🙂
        Ah et je ne fais pas de yoga non plus. J’ai essayé mais ça m’a gonflé, je n’ai pas la patience nécessaire, et ça me stresse plus qu’autre chose ! XD

  4. Hello ! Je n’aime pas franchement le vin, mais ton article était hyper plaisant à lire ! Je pense que ce sont tout de même de jolis paysages à visiter ! Mon copain aurait adoré le barbec géant haha

    1. Héhé je te confirme que le barbec géant c’était un vrai kiffe !!!!! Et pour la Napa, en réalité, même si tu n’aimes pas le vin, c’est une région magnifique et tout est prévu pour que, même ceux qui ne sont pas amateurs puissent profiter de leur visite. Ils sont trop forts ces américains 😉

  5. Un super article comme d’hab! Cet article me parle en tant que Bordelaise d’origine 😉

    1. Merci Laurie… Ah si tu vas la bas et que tu leur dis que tu es bordelaise, tu seras traitée comme une oenologue professionnelle… déjà nous le simple fait d’être français, on sentait une espèce de déférence de leur part… Les clichés ont la dent dure 😉

  6. Ca devait être une belle excursion 🙂
    Je ne m’y connais absolument pas en vin car déjà j’aime pas le rouge ^^ et pourtant c’est un arrêt qui me plairait lors d’un road trip aux USA !!

    1. C’est vrai que si on n’aime pas le vin, ce n’est pas une destination que l’on envisage en premier lieu, mais en réalité, les paysages et l’ambiance sont déjà une bonne raison d’aller visiter la Napa Valley. Et puis en réalité, ils ont plein d’activité et de choses à voir et à faire pour tous ceux qui comme toi n’aime pas le vin 😉

Laisser un commentaire