Objectif Nomadisme

Objectif Nomadisme. Le projet un peu fou de tout plaquer pour devenir nomades à presque 40 ans.

Le Goût des Autres

Histoires de rencontres : Les Visages du Monde. Nos plus belles rencontres en voyage.

Carnets de Voyages

Les Amants Voyageurs : carnets de voyages: récits de voyages en couple autour du monde

Au dessus du Grand Canyon, je me suis envolé et j’ai pleuré

Il est des images que l’on a dans la tête depuis toujours et le Grand Canyon, pour nous, en fait partie. Reportages, photos, ou encore cinéma, nous ont souvent fait voyager au milieu de cette nature si particulière. Evidemment, le Grand Canyon a participé à notre fascination pour les Etats Unis. C’est donc le coeur emballé et la tête pleine que nous sommes allés à la rencontre de ce géant qui nous avait fait tant rêver…

Une nuit à Flagstaff et un réveil en fanfare

Il est tard quand nous arrivons à Flagstaff. Pour la première fois de notre voyage, nous avons envie que la journée s’arrête vite. Non pas que nous ne l’ayons pas aimé, mais demain… Demain on va voir le Grand Canyon.
Encore aujourd’hui en écrivant ces mots je sens l’émotion monter. Je me rappelle parfaitement de ce que nous ressentions en cette soirée de “Demain, nous verrons le Grand Canyon”. De ces sentiments dont on veut remplir sa vie et qu’ils ne nous quittent jamais… Bref, vivement demain.
Sauf que voilà, comme toujours quand on est excité, impossible de dormir !!!! (Il est passé où l’effet du jet-lag ? Jamais là au bon moment celui là…). Alors on parle, on parle et il est 2h du matin quand enfin l’épuisement pointe le bout de son nez…

6h00 : bip bip biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiippppppppp !!!!!

Ca va ! Ca va ! On se lève …
Bah évidement, si tu t’endors à 2h du matin, Grand Canyon ou pas, quand le réveil sonne à 6h c’est pas facile facile…

6h01 : (Prise de conscience du pourquoi du réveil)

Ahhhhhhh Cheriiiiiii !!!!!! lève toi !!!! il est 6hhhhh !!!!!

Et hop, ni une ni deux, on se retrouve debout sur le lit, a exécuter la danse de la joie*. ON VA VOIR LE GRAND CANYON. Pour de vrai, avec nos yeux à nous.

* Comment réaliser correctement la danse de la joie :
1)Fermer les poings des 2 mains et décrire des petits cercles devant soi. (comme si on touillait quelque chose) 
2) Effectuer un léger mouvement de balancier en remuant des fesses.
3) Pour les plus entrainés vous pouvez même sautiller
4)Chanter fort et en boucle la raison de votre joie. (Ici : On va au Grand Canyon ! On va au Grand Canyon !)

Survol du Grand Canyon en Hélicoptère

Nous avons eu la chance que la famille de Mademoiselle A, nous offre, très spontanément, sans l’intervention d’aucune liste de cadeaux d’anniversaire à suggestion unique, le survol du Grand Canyon en Hélicoptère.
Alors on avale un café, et on part à une vitesse telle que je pense contacter le Guiness des records. Nous avons rendez vous avec le ciel, et il paraît qu’il n’attend pas.

Petit moment de solitude dans la salle d’attente, quand le monsieur appelle Pierre depuis 15 minutes… Nous réagissons enfin… Bah oui c’est le petit frère qui a fait la résa.
L’hélico est là, il nous attend !

survol du grand canyon en helicoptère
Mademoiselle A est claustrophobe et Mister B a l’estomac sensible et le mal des transports (#teamboulets). Autant vous dire que les sourires sont crispés…

Et puis on se souvient pourquoi on est là, et tout va bien.

L’hélico décolle, c’et plutôt doux.

survol du Grand Canyon en hélicoptère

On survole une petite forêt et quelques plaines, on papote dans les casques, tout le monde est plutôt dissipé, excité par le vol en lui même. Le pilote nous fait des blagues, on se prend pour des “captains” avec ce casque Bose vissé sur la tête…
Et puis soudain un grand “Wahou” général et le silence…

survol du grand canyon en hélicoptère

le grand canyon

Les passagers se regardent tous. Tout le monde est entrain de pleurer. Nous partageons un petit sourire, comme pour se dire que c’est ok qu’on peut se laisser aller, et vite on retourne la tête en direction des hublots.

survol du grand canyon en hélicoptère, vue du colorado
On rit, on redit “wahou”, chacun a son rythme, chacun à son tour. On fait des photos, et puis on arrête parce que ce moment là, on veut le voir et le vivre avec nos yeux, pas à travers notre écran de téléphone… Et surtout, nous nous prenons la main tous les 2 parce qu’on sait qu’on est, encore, entrain d’ajouter à notre vie, des moments uniques et que par dessus tout, ce que l’on aime c’est partager tout ça ensemble.

survol du grand canyon en hélicoptère

A la descente, on croise les futurs passagers de ce vol magique. Il y a deux camps très nets : celui des stressés qui attendent leur tour(t’es tendue comme un string Simone) ; et celui des euphoriques (Hein Simone c’était dingue ?!) qui viennent de descendre et qui n’ont qu’une envie, y retourner !

Le Grand Canyon

Balade dans le Grand Canyon National Park

Après ça, on se rend dans le parc national du grand Canyon. On y accède sur la rive sud (south rim), et c’est ici que se trouve la majorité des infrastructures permettant de visiter le parc.
Juste avant d’entrer, il y a des restos, des offices de tourisme et quelques boutiques.
On mange et on rentre dans le parc en direction du centre des visiteurs.
Des randos à pied ou à vélo, des navettes et des routes panoramiques. Tout est super bien indiqué et permet à tous les publics de profiter à fond du temps passé la bas.
Nous y sommes en plein mois d’août et il y a du monde mais sincèrement rien d’étouffant.

Faute de temps, à cause de notre changement d’itinéraire impromptu, pour nous ce sera une balade facile d’une heure et demi environ jusque Hopi Point puis route panoramique en direction de la Monument Valley.

balade dans le parc national du Grand Canyon
De toutes façons, il n’y a pas de bons ou de mauvais endroits pour le visiter. le Grand Canyon a ça de bon qu’il est splendide et majestueux peut importe d’où on le regarde.

le grand canyon
Oui même de là c’est pas mal…

Même si les randonnées de plusieurs heures permettant de descendre dans le Canyon nous font de l’oeil, nous avons vraiment envie d’aller les voir ces gros cailloux, rois des Western; et étant donné que l’on a des hôtels réservés, sans possibilités d’annulation, un peu plus tard dans le voyage, on ne peut malheureusement pas rester plus longtemps.

On s’arrête tout au long de la “Desert View Road” qui borde la rive sud du Grand Canyon sur une quarantaine de kilomètre. Ca nous prendra pas loin de 3h pour sortir du Parc. A chaque arrêt, c’est une nouvelle claque. Comme si on ne l’avait jamais vu avant. La surprise est au rendez vous à tous les “view point” que l’on croise, alors du coup on prend notre temps.

le grand canyon

Le temps se voile un peu et au loin on aperçoit les fumées des incendies qui malheureusement ont ravagés l’ouest des Etats Unis cet été.

balade au Grand Canyon
Il est vraiment beau n’est ce pas ? (mais de qui parle-t-elle ? Du Grand Canyon ou de Mister B?)

Un dernier arrêt à “Desert view point” , un des points de vue les plus hauts et on repart pour aller passer la nuit à la Monument Valley.

vue sur le grand canyon

Ressentis et conclusion

Je pourrais chercher les mots pendant des heures pour vous décrire ce que l’on a vu et je n’y arriverais pas. Je ne suis même pas sûre que nos cerveaux aient terminé de l’assimiler. Et puis les images vous les connaissez déjà. En réalité survoler le Grand Canyon, ça n’est pas quelque chose que l’on voit, c’est quelque chose que l’on ressent… Nous n’aurions pas pu nous offrir nous même le vol car il est cher mais il entre en pôle position de nos “must do”. Ca restera un moment inoubliable de notre vie, et on le recommande vraiment.
Un parc national qui fait rêver, où chacun peut aller à son rythme, selon ses envies. Le Grand Canyon fait partie de ces sites touristiques incontournables, que l’on ne peut pas rater.
On a beau savoir que Simone et sa famille seront de la partie, il offre des milliers de façons de le vivre. C’est d’ailleurs facile de s’y sentir seul au monde face à l’immensité. Même en août.
Prévoyez, si vous le pouvez, d’y rester suffisamment pour le crapahuter, le sentir, le dévaler, le remonter… Et si vous êtes sage, le soleil ira, peut être, embrasser le canyon avant d’aller se coucher, pour vous offrir un superbe rêve éveillé.

Breaking News :

Mademoiselle A toute fière de sa dernière phrase de conclusion genre elle est émue et se rêve déjà en grande auteure de notre siècle (#autosatisfaction) et Mister B qui s’éclate de rire à la relecture et qui l’embrasse en disant : Et le Molière est attribué à Mademoiselle A… crise de rire de 30 minutes et décision unilatérale de balancer le manque de soutien de Mister B sur la place publique.

_____________________________________________________________________________

Si vous souhaitez soutenir Mademoiselle A ou simplement nous faire partager votre expérience ou vos rêves de Grand Canyon, n’hésitez pas à laisser un commentaire juste en dessous 😉

Et si on a réussi à vous donner envie de faire un tour au Grand Canyon, on vous donne toutes nos infos pratiques et nos conseils par ici

_____________________________________________________________________________

Si cet article vous a plût, n’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest ↓

Survoler le Grand Canyon en hélicoptère. Carnet de Voyage.

ou partagez le sur les réseaux sociaux ↓

19 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *