Objectif Nomadisme

Objectif Nomadisme. Le projet un peu fou de tout plaquer pour devenir nomades à presque 40 ans.

Nous Connaître

Les Amants Voyageurs, blog de voyages

Carnets de Voyages

Les Amants Voyageurs : carnets de voyages: récits de voyages en couple autour du monde

A la conquête de la Monument Valley

Parc Navajo situé à la frontière entre l’Utah et l’Arizona, pour beaucoup, la Monument Valley ce sont les western et les films de John Wayne. Rêve de chevauchées sauvages au milieu de ces formations rocheuses et du désert rouge…
Pour nous avant de partir, c’était, je cite : « des gros cailloux au milieu de nulle part »… (Bravo l’esprit voyageur, ça fera au moins -10 en points aventure ça.)
Mais heureusement, dès le sol américain foulé, on s’est vite repris et nous avons tout chamboulé. Notre esprit de voyageurs avides de tout s’est réveillé et nous sommes partis à la conquête de la Monument Valley.

Le meilleur camping du monde

Après avoir laissé notre nouveau meilleur ami, le Grand Canyon, nous avons suivi la route jusqu’à Olijato, village aux portes du parc de la Monument Valley.

Etant donné notre venue impromptue, personne ne nous attendait (on te l’avait dit que c’était une fausse bonne idée les visites surprises, Simone* !).
Nous avions passé deux jours a appeler les campings, hôtels, bungalows, grottes, huttes et palaces du coin et rien. Rien de Rien ! Tout est complet… Genre ça les intéresse vraiment les gens d’aller voir des gros cailloux au milieu de nulle part ?! (ça va, je blague!)
Pas vraiment inquiet, on se dit qu’au pire on dort dans la voiture. Après tout, on a bien vécu plusieurs mois dans un camion de 1993 alors un Rogue toutes options ne nous fait pas peur.

Arrivés à Olijato nous sommes accueillis par une tempête de sable. Ca, c’est le Karma ! A crier haut et fort que ce ne sont que des gros cailloux…

Finalement, il y a plein de camping, non référencés dans Google. Ils ont des aspects plus ou moins sympa, mais il y a de la place.
On va quand même tenter notre chance dans celui qui a l’air le plus accueillant et qui est le plus haut. Et là, la dame nous donne notre emplacement. Et je peux vous dire que c’est le meilleur emplacement du monde entier.

Camping proche de la Monument Valley
la vue depuis notre campement

On installe le campement, on va chercher de quoi faire un feu et manger et on laisse la nuit tomber sur la Monument Valley.

A table !!!!

On admire la voie lactée, grandiose au milieu des ces pics sans pollution visuelle, et on tombe de fatigue…

Un levé de soleil à couper le souffle

Il est 4h du matin quand le réveil sonne. Le soleil commencera son ascension vers 5h30.
Une des particularité du coin ce sont les fuseaux horaires. A 5h en Californie, il est 4h en Arizona, sauf l’été où c’est pareil, sauf dans le parc de la Monument Valley où ça se calque sur l’Utah, alors que le parc est aussi en Arizona… Bref vous l’aurez compris, on a rien compris. Mais le réveil a sonné à 4h.
On saute dans nos fringues, on embarque nos baggels secos et un jus d’orange achetés la veille et nous voilà, installés à l’entrée du parc pour admirer le spectacle.

Il n’y a pas un bruit. On est assez peu nombreux à cette heure matinale. (Quand je pense que les hôtels étaient pleins… quel dommage pour eux d’avoir raté ce moment…)

Ca y est ça commence. On se blottit l’un contre l’autre et on plonge notre regard dans le noir en essayant de deviner par où le soleil pointera le bout de son nez.

Mais avant que la star n’apparaisse, il y a tout un rituel.

D’abord, le jour arrive doucement pour prévenir la terre que sa majesté est en route. Puis on commence à y voir plus clair. Les chauves-souris averties retournent vite dans leurs nids. Les rapaces se réveillent doucement et commencent à détendre leurs ailes en dessinant des ronds au dessus des « Mesas » et des pics de la Monument Valley.
Ne serait-ce pas John Wayne que l’on aperçoit dans l’aube sur son cheval ? Attention, les moments magiques sont parfois trompeurs et mélangent souvent l’irréel au réel.

Enfin, sa majesté, Monsieur Soleil nous fait l’honneur de sortir. A l’heure dite, il n’est pas en retard. Pas très bien réveillé certes (il doit avoir la tête dans le cul, le bougre) mais il est là, rouge et flamboyant. On en attendait pas moins !

Et devinez quoi ? Mademoiselle A pleure encore… (On fera d’ailleurs sponsoriser le prochain voyage par Kleenex…)

Quand le soleil termine sa course rouge, on ne peut plus le regarder en face tellement il brille. C’est ça les stars, faut toujours qu’elles fassent leur diva 😉

Alors on reprend la route, avec une envie folle de plus de nature, de plus de grands parcs et de milliers et milliers de gros cailloux.

Conclusion et ressentis

Quelle chance nous avons eu de reprendre du poil de l’aventurier en arrivant… En fait, la Monument Valley c’est une étape INCONTOURNABLE. Bon ok c’était peut être une évidence pour tout le monde, maintenant ça l’est aussi pour nous.

Comme à toutes les étapes que nous avons dû écourter à cause de ce changement de plan, on serait bien restés plus longtemps. Accordez à la Monument Valley un peu plus de temps que nous si vous le pouvez. Histoire par exemple de la traverser en voiture ou à cheval.
Et surtout, surtout, mettez votre réveil, peu importe l’heure qu’il est réellement, et ne ratez le lever de soleil sous aucun prétexte. Pour nous ce moment a compensé largement les coupes que nous avions fait dans les autres lieux.

Ecouter le silence, regarder le soleil se lever, la journée commencer et la nature s’éclairer, au milieu de ce site de roc et de sable c’est absolument unique.

Au fond, la Monument Valley, ce sont des gros cailloux au milieu de nulle part… et vous savez quoi ? On adore ça 😉

 

Et si vous voulez organiser votre visite de la Monument Valley, on vous donne toutes nos infos par ici

*Pardon Simone

Alors que ce soit clair, nous n’avons absolument aucun problème avec les Simone. D’ailleurs on en connaît pas.
La Simone, celle dont je parle dans les articles, c’est la Simone de « en voiture Simone » , la Simone de « Momone faut aller chercher les gosses » …
C’est personne et c’est tout le monde à la fois. C’est un peu nous, et c’est tout le contraire de nous…
Simone, c’est notre petit personnage comique et récurrent. Elle symbolise le tourisme que nous voulons éviter mais nous ne la jugeons pas, pas d’échelle de valeur dans la différence.

Bref, on vous promet qu’aucune Simone n’a été maltraitée pendant le tournage.

Simone, si tu nous regardes, nous te saluons.

—————————————————————————————————————-

Vous aussi vous avez adoré la Monument Valley ? Vous voulez lancer un groupe de pleureurs pro pour démarcher Kleenex et obtenir un sponsoring ? Vous vous appelez Simone ? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire plus bas.

Vous avez déjà voté pour cet article
7 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *